Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Cahiers de Rhizome n°75-76 – Pair-aidance, interprétariat et médiations (mars 2020) // Patients intervenants, médiateurs de santé pairs : quelles figures de la pair-aidance en santé ?

Patients intervenants, médiateurs de santé pairs : quelles figures de la pair-aidance en santé ?

Aurélien TROISOEUFS - Anthropologue, Centre de recherche en santé mentale et sciences sociales, GHU-Paris, Psychiatrie et neurosciences, Paris

Année de publication : 2020

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Sociologie, Linguistique, Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Cahiers de Rhizome n°75-76 – Pair-aidance, interprétariat et médiations (mars 2020)

En France, il existe actuellement un important mouvement de valorisation des savoirs expérientiels liés à une maladie, un handicap ou un traitement, mené aussi bien par des associations, les pouvoirs publics que la recherche en sciences humaines et sociales. Du fait de l’enthousiasme des parties prenantes, ce mouvement s’est accéléré au cours de ces cinq dernières années et s’est diversifié à travers ses activités et les conditions de participation des personnes concernées par une maladie ou un traitement. Les nombreuses appellations existantes pour désigner l’acteur ou son activité en sont une illustration : pair émulateur, pair-praticien, pair-chercheur, formateur-pair, pair-aidant, patient expert, patient-intervenant (PI), patient-ressource, patient-enseignant…

Deux figures sont particulièrement mises en avant pour rendre compte de l’intervention des personnes concernées en tant que pair-aidantes dans le système de santé. Dans le champ de la santé mentale, le diplôme de « médiateur de santé-pair » (MSP) a été créé en 2012, afin de permettre à des usagers d’intervenir au sein de l’institution hospitalière (Roelandt et Steadel, 2016). Ce statut est généralement cité comme l’une des premières formes, en France, de professionnalisation d’usagers dans le domaine de la santé (Sarradon-Eck et al., 2012). Dans le champ des maladies chroniques somatiques, c’est la figure du « patient intervenant (PI)/expert » qui est mise à l’honneur à travers une variété de formations et de diplômes, comme ceux proposés depuis 2009 par « l’Université des patients » (Tourette-Turgis, 2015). (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Les troubles de voisinage urbain

médiation - vivre ensemble - voisinage

Christine MELATO et Chantal MOUGIN - Année de publication : 2007

L’interprète comme « machine à traduire » et la négociation de la signification en interaction : deux pratiques en tension ?

médiation - interprétariat - Remilas - allophone

Elizaveta CHERNYSHOVA et Anna Claudia TICCA - Année de publication : 2020

Être accompagné par un interprète : entre besoin de reconnaissance et stratégies de résistance

médiation - interprétariat - savoir expérientiel - Remilas - allophone