Vous êtes ici // Accueil // Qui sommes-nous ? // Missions et organisation

Missions et organisation

L'Orspere-Samdarra est composé de deux pôles - un pôle recherche et un pôle ressource - qui travaillent ensemble au quotidien, leur objectif étant de participer au renouvellement des savoirs scientifiques et pratiques tout en étant une véritable ressource pour les professionnels, les personnes concernées (par la santé mentale, la précarité, la migration) et pour le grand public.

L’Orspere-Samdarra en quelques mots

L’Orspere-Samdarra est un observatoire national sur la santé mentale et les vulnérabilités sociales dirigé par Halima-Zeroug Vial, psychiatre. Unique en France, hébergé au Centre Hospitalier le Vinatier de Lyon-Bron, soutenu notamment par les Ministères de la Santé, de la Cohésion Sociale, l’Agence régionale de Santé, et de nombreux autres acteurs institutionnels, l’Observatoire propose des ressources (formations, journées d’étude, coordinations, films d’animation, guides…) à destination des professionnels, des personnes concernées (par la santé mentale, la précarité, la migration), mais aussi du grand public. Il porte également des recherches sur les problématiques en lien avec ces thématiques et sur les innovations qui traversent le champ de la santé mentale ou de l’intervention sociale.

L’Orspere-Samdarra édite la revue Rhizome, disponible gratuitement en version papier et électronique. Il porte également les diplômes universitaires « Santé, société et migration », « Dialogues – Médiation, interprétariat et migration » et « Logement d’abord », ainsi que L’espace, lieu d’accueil, d’échange et d’expression ouvert aux personnes concernées par la migration.

Objectifs et missions

L’objectif principal de l’Orspere-Samdarra est de permettre une meilleure prise en compte et prise en charge – sanitaire et sociale – des publics vulnérables. La vulnérabilité peut-être sociale, psychique, administrative… L’équipe se mobilise pour participer à une meilleure compréhension et reconnaissance du savoir d’expériences des personnes concernées (par la santé mentale, précarité et/ou migration), et se rend disponible pour accompagner les innovations dans le champ de l’intervention sociale et de la santé mentale.

En ce qui concerne le domaine de la recherche, et en lien avec le monde académique (les chercheurs de l’Orspere-Samdarra ont une affiliation CNRS), l’Observatoire participe aux renouvellements des savoirs, aux confins des nouvelles sciences (psychiatrie sociale, sociologie pragmatiste, psychologie sociale, clinique…) qui réinterrogent la place de l’usager, du patient, de l’acteur dans la pratique scientifique. D’autre part, l’Observatoire développe des ressources pour les personnes concernées et pour les professionnels et bénévoles. Les deux pôles ne sont pas hiérarchisés entre eux et se nourrissent mutuellement, permettant de faire médiation entre les pratiques et les savoirs, entre le monde académique et le monde professionnel, entre les dispositifs et les institutions, entre le public, les professionnels, les pair-aidantes et les décideurs…

Organisation

L’Observatoire comprend un pôle recherche et un pôle ressource.

Pôle recherche

Le pôle recherche se constitue sur différents axes thématiques dont ceux de l’habitat, des précarités/vulnérabilités, des migrations, et enfin des enjeux de rétablissement, de résilience et de démocratisation en santé, à travers notamment la question de la participation des usagers. Sans promouvoir un modèle clinique, il s’agit, à travers les recherches, études et enquêtes, de documenter, caractériser, problématiser l’évolution des publics et les enjeux de l’exercice de métiers, dans un contexte de crise sociale, politique, institutionnelle. C’est à la fois par des recherches, et des partenariats privilégies avec le monde académique (CNRS, Universités…), mais aussi par des recherches-actions, que l’équipe souhaite contribuer aux renouvellements des savoirs.

Ces recherches ont pour objectif de produire une connaissance sur les problématiques spécifiques aux publics, aux modalités de soin et d’interventions, sur les problématiques de vulnérabilités à partir d’enquête sur les pratiques de terrain, dans les champs de la psychiatrie, de la sociologie, de la psychologie, de l’anthropologie… L’Ospere-Samdarra défend alors, dans une logique de santé publique, que ce qui s’expérimente, se réfléchit, se travaille avec les publics vulnérables concourt à la connaissance des problématiques plus générales d’accueil, d’accompagnement et de soin de la population générale. Par conséquent il y a un enjeu de diffusion de cette connaissance, pas seulement cantonnée à une science, et au-delà des clivages partisans ou académiques.

Pôle ressource

Ce pôle « centre ressource » s’adresse à des professionnels, bénévoles et personnes concernées de différents domaines. Il se décline en quatre sous-objectifs :

  • diffuser les connaissances et les pratiques mises en exergue par les recherches. Cette diffusion peut prendre la forme d’outils opérationnels concrets (annuaire, guide, plaquette, site internet thématique, film documentaire), de publication notamment par le biais de la revue Rhizome. L’objectif est d’intervenir sur la formation initiale et continue des professionnels dans le cadre universitaire et des différentes institutions tout en développant notre propre offre de formation.
  • soutenir les praticiens. Cet axe doit permettre aux professionnels de bénéficier d’espaces de réflexion et de distanciation de leur pratique quotidienne de terrain. Cela se traduit par la mise en place d’une permanence téléphonique, des séminaires de réflexion ou groupes de travail, des évènements ponctuels comme l’organisation de journée d’étude.
  • faciliter la construction de réponses coordonnées entre les professionnels des différents champs d’intervention, c’est à dire animer des réseaux régionaux et nationaux voire internationaux thématiques. Cet axe peut prendre la forme le rencontres, groupes de travail thématiques, etc.
  • reconnaître le savoir expérientiel.

 

Rhizome

L’Orspere-Samdarra porte et édite également la revue interdisciplinaire Rhizome depuis sa création en avril 2000. La revue est aujourd’hui sous la responsabilité éditoriale de Nicolas Chambon, sociologue. Les thématiques, variées, sont déterminées en fonction de problématiques pratiques, politiques et/ou cliniques. Elle a l’ambition de soutenir les pratiques, la décision politique et de contribuer à la controverse scientifique. La revue est un espace de dialogue entre les sciences, notamment entre les sciences humaines et sociales et médicales, entre les pratiques, entre les personnes concernées par le trouble et/ou la précarité et les personnes intervenantes auprès d’elles.

Rhizome est financée par la Direction Générale de la Santé et le Direction Générale de la Cohésion Sociale et est diffusée gratuitement à un large lectorat composé d’intervenants sociaux, en santé, d’étudiants, et de personnes d’horizons divers… La revue est disponible sur la plateforme Cairn et sur le site de l’Orspere-Samdarra, la diffusion de la revue est libre. Elle se décline sur deux formats : les bulletins de Rhizome (3 numéros par an), sur un format court de 20 pages, et les Cahiers de Rhizome (1 numéro par an), sur un format de 100 pages.

Télécharger la plaquette de présentation de l’Orspere-Samdarra (PDF)