Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°54 – A la frontière du psychisme, la spiritualité ? (Novembre 2014) // L’enfer ou la vie

L’enfer ou la vie

Nadia TOUHAMI - Aumônier musulmane, Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille – Hôpital Nord

Année de publication : 2014

Type de ressources : Rhizome

Rhizome n°54 – A la frontière du psychisme, la spiritualité ? (Novembre 2014)

Invitée au comité de rédaction de la revue Rhizomes qui a préludé ce numéro, j’ai évoqué le phénomène d’auto-radicalisation de certains patients de l’Unité Hospitalière Sécurisée Interrégionale (Hôpital des prisons) de confession musulmane, j’en expose ici le propos. Pour préserver le secret des entretiens que j’ai avec ces personnes en souffrance et leur rester fidèle, c’est de mon propre parcours dont je souhaite témoigner. Un chemin de vie qui, au gré des concours de circonstances, rencontres, expériences, emprises, pièges, opportunités et mains tendues, peut amener chacun de nous à choisir une voie de lumière ou de ténèbres. Djalal el Din Rumi : « l’homme est un isthme entre lumière et obscurité ».

Française d’origine algérienne, de confession musulmane, j’ai grandi dans le sud de la France, dans une ville actuellement administrée par « La ligue du sud », parti d’extrême droite, mais alors communiste. Un charmant petit bourg de Provence où, de la petite enfance à l’âge adulte, il ne s’est pas écoulé un seul jour sans que je n’aie à défendre ma dignité avec mes poings. Mes adversaires étaient eux aussi des enfants : des enfants de pieds noirs, harkis, immigrés italiens, espagnols ou arméniens, enfants de gendarmes corses… Oui, j’étais violente, je répondais à la violence par la violence, je n’avais pas encore lu Gandhi et quand bien même ? Petite fille modèle, je ne correspondais pas au look des cités qui devait convenir à ma condition et cela dérangeait, je n’étais pas encore libérée du remake de la guerre d’Algérie. Le suis-je aujourd’hui ? La société française ne me demande-elle pas encore et toujours de prouver mon attachement aux valeurs républicaines sous le seul prétexte que je suis issue des anciennes colonies et mahométane ? (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Ce sont les dispositifs qui décident de ce dont on a besoin

témoignages - violence - aide sociale

Djamila HADDOU et Gladys MONDIERE - Année de publication : 2004

Prendre soin du chien et accompagner un binôme

animaux - témoignages - association - maraude - lien

Yohann SEVERE - Année de publication : 2019

Paroles d’un médecin de banlieue

précarité - témoignages - soin - médecine générale - quartier