Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°30 – Traverser la confusion (Mars 2008) // Le conflit des assignations

Le conflit des assignations

Jean FURTOS - Psychiatre ONSMP-ORSPERE

Année de publication : 2008

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°30 – Traverser la confusion (Mars 2008)

La précarité renvoie à un attribut anthropologique de la modernité[1]. Un monde précarisé signifie d’abord une absence de sens collectif concernant l’action, au sein d’une société des individus qui a ses grandeurs et ses misères : de l’isolement à l’atomisation, de la perte de confiance à la défiance et jusqu’au climat persécutoire où l’homme redevient un loup pour l’homme. Dans ce contexte, l’individu peut connaître l’angoisse d’une perte d’assignation dont il nous faut préciser la notion.

Le mot assignation vient du latin signum (marque distincte) qui a notamment donné significare (signifier, indiquer par signe) et ad-signum, ad-signare, (assigner), terme de droit attribuant, dans une répartition, un objet social qui marque la place, une place symbolique et concrète ; il fonctionne comme un ordre, une mission, une recommandation qui vectorise le champ intersubjectif et social, de la naissance à la mort. Chaque individu est ainsi investi par le désir de l’autre et du socius ; la perte de cet investissement est appelée exclusion[2]. La notion d’assignation comporte une face d’emprise, comme on dit « assigné à résidence », qui délimite une place contrainte qui autorise un ensemble cohérent de relations, ce qui soutient l’appartenance groupale ; l’obligation comporte une fonction d’étayage qui permet aussi la créativité et l’écart à la norme. Ces deux aspects se conjuguent différemment selon les personnes, les époques et les cultures. Les transformations sociales hyperindividualisantes et les dérégulations induites par le capitalisme financier ont une tendance lourde à susciter une angoisse de perte d’assignation[3]. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

La prise en compte de la santé mentale des publics migrants : une préoccupation collective. Revue adsp, Santé des migrants (n°111), p. 46-47.

précarité - migration - TRAVAIL SOCIAL

Halima ZEROUG-VIAL, Gwen LE GOFF et Julia MAURY DE FERAUDY - Année de publication : 2020

Crise économique et risque suicidaire

précarité - souffrance psychique - suicide

Michel DEBOUT - Année de publication : 2014

Atmosphère en pyschiatrie

précarité - exclusion