Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°3 – L’offre de soin entre politique et subjectivité (Décembre 2000) // Atmosphère en pyschiatrie

Atmosphère en pyschiatrie

Thierry TRÉMINE - Psychiatre des hôpitaux, chef de service au centre hospitalier Robert Ballanger, Aulnay-sous-Bois, Secrétaire Général de la Société de l’Information Psychiatrique

Année de publication : 2000

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°3 – L’offre de soin entre politique et subjectivité (Décembre 2000)

Réfléchir sur les difficultés ou les résistances qu’entraînent l’apparition des mots «exclusion et précarité» dans l’univers psychique du psychiatre des hôpitaux relève d’abord de l’introspection, puis du souvenir des conversations, interventions, remarques ou abjurations entendues lors des congrès ou réunions diverses. Cette question renvoie à des sentiments diffus, parfois contradictoires.

On peut analyser par couches successives les motifs de récusation les plus souvent rencontrés, avec le désordre de la pensée de celui qui est engagé dans l’affaire.

La première remarque est banale, mais déjà contradictoire et significative: le psychiatre des hôpitaux veut bien s’occuper des souffrances psychiques que la précarité conditionne, mais non de la précarité elle même.

Si je dis qu’il y a contradiction, c’est parce que la souffrance psychologique, dès lors qu’elle se structure en pathologie cliniquement référencée demeure en France un organisateur efficace du reste de la prise en charge, y compris de la dite précarité: être soigné par une équipe médico-psychologique évite le plus souvent une forte paupérisation, ce qui ne sera pas le cas du symptôme organique aux urgences, de la maladie somatique constituée, de l’alcoolisme et de ses conséquences ou de la misère elle-même.

Le contrat de soins, qui comprend réhabilitation et (ré)insertion est soumis à l’existence d’une pathologie constituée, ou même …instituée, qui se réfère à un champ délimité des savoirs et des savoir-faire dont le dépassement est difficile. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

De la prière à la révolte. Le retour du Sujet et de son désir dans la clinique psychosociale.

clinique - précarité - clinique psychosociale - pratiques

Gaia BARBIERI - Année de publication : 2016

Précarité de la transmission, rupture mémorielle et appel au religieux

précarité - exclusion - groupe - stigmatisation - identité - Tsiganes

Anthony ARTIGAS - Année de publication : 2012

La sociologie dans le vif de la clinique psychosociale

précarité - clinique psychosociale - accompagnement - pratiques - souffrance - professionnalité - coordination