Vous êtes ici // Accueil // Publications // Pour un réseau régional santé mentale – précarité – demandeurs d’asile, réfugiés.

Pour un réseau régional santé mentale – précarité – demandeurs d’asile, réfugiés.

Blandine BRUYERE
Jean FURTOS

Année de publication : 2007

Type de ressources : Rapports - Thématique : SANTE MENTALE, SCIENCES HUMAINES, Psychologie, Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES, PUBLIC MIGRANT

Télécharger le PDF

1ère Partie – Contexte et méthodologie de la recherche

1. Introduction

Le séminaire de recherche clinique fait suite aux recommandations proposées dans le rapport
de la première phase de recherche – action menée par l’ORSPERE-ONSMP et commanditée
par la DRASS Rhône-Alpes1. Il intègre l’une des recommandations principales consistant à
initier un dispositif Rhône-Alpin de santé mentale appliqué aux demandeurs d’asile.
Ce séminaire, qui prolonge la recherche-action déjà réalisée, s’est proposé d’approfondir les
dimensions de psychopathologie cliniques des personnes en demande d’asile.
Pour rappel, deux champs d’investigation étaient suivis : l’un concernant la thématique de
l’exil et de la migration, l’autre celui du traumatisme psychique.

Nous avons donc rassemblé des expériences, des réflexions, du matériel clinique qui sont
aujourd’hui éparpillées sur différents pôles de recherche (Lyon, Grenoble, Chambéry, St
Etienne). Ce séminaire avait pour objectif stratégique de mutualiser ces pratiques et de les
mettre en discussion entre les professionnels.

Le public sur lequel s’exerce la préoccupation de santé mentale de cette recherche est celui
qui endosse le statut de demandeur d’asile. Cette préoccupation se soutient dans les différents
trajets suivis par le demandeur d’asile qu’il s’agisse de la reconnaissance du statut de réfugié
ou du passage à d’autres statuts comme celui d’étranger malade. Le souci de santé mentale
peut être de nature préventive et/ou thérapeutique, il peut concerner des adultes, des
adolescents, des enfants.

2. Organisation du séminaire

Nous avons d’abord identifié au niveau de la région des professionnels de la santé mentale au
sein des structures du secteur public, mais aussi au sein d’associations ; professionnels qui
avaient fait part de leur intérêt ou de leurs expériences de pratiques auprès des demandeurs
d’asile. Certains étaient déjà présents dans la précédente phase de recherche. Les
départements de la Drôme et de l’Ardèche n’ont pu être représentés dans le groupe du fait
notamment de la relative nouveauté de la présence du public « demandeurs d’asile » (DA)
dans ces départements. Nous pouvons faire l’hypothèse que les soignants ne sont encore que
marginalement interpellés pour cette population. (…)

Publications similaires

Vulnérabilité et demande d’asile.

accès aux soins - migration - asile - vulnérabilité

Mathilde BEAU - Année de publication : 2017

Focus territoire de la Savoie Santé mentale et migration (sept. 2019)

hébergement - accès aux soins - réseau

Lou EINHORN-JARDIN, Vincent TREMBLAY, Halima ZEROUG-VIAL, Gwen LE GOFF et Nicolas CHAMBON - Année de publication : 2019

Cinq équipes de pédopsychiatrie : autant de pratiques différentes

accès aux soins - professionnalité - psychiatrie publique