Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°2 – Métamorphoses de la demande et engagement dans le soin (Septembre 2000) // La demande de l’adolescent

La demande de l’adolescent

M. GILLOOTS - Pédopsychiatre CH St Jean de Dieu

Année de publication : 2000

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES MEDICALES, Pédopsychiatrie, PUBLIC PRECAIRE

Rhizome n°2 – Métamorphoses de la demande et engagement dans le soin (Septembre 2000)

Quand la précarité sociale redouble la précarité psychique….

Quelle est la demande des adolescents ? Plus qu’un inventaire clinique cette question renvoie à l’énigme de la construction du sujet. Car l’adolescence est « l’aventure de la subjectivation » (R. Cahn), la traversée du doute sur les liens à autrui et l’identité.

La précarité psychique est bien une expérience essentielle et commune à tous les adolescents. Cependant, lorsque l’adolescent vit dans un contexte de précarité sociale, cette dernière risque de le priver des appuis nécessaires, de rendre ses tentatives d’affirmation subjectives plus périlleuses. La dilution des liens avec la famille élargie, l’absence de réseau de solidarité, la transmission d’une représentation d’une société hostile et d’une identité d’exclusion isolent et avivent la souffrance narcissique. Ceci peut également orienter vers des solutions alternatives antisociales, notamment dans la délinquance.

Le rapport du Haut Comité de la Santé Publique sur « La souffrance psychique des adolescents et des jeunes adultes » souligne qu’à côté de la réussite individuelle c’est d’abord la confiance en soi et l’appartenance à un groupe social qui sont en jeu à cet âge de la vie, vulnérabilité qui est illustrée par la prédominance des troubles « psychosociaux ». Les conduites suicidaires, la violence agie ou subie, les troubles du comportement alimentaire, la consommation d’alcool, de cannabis sont ainsi des modes d’expression privilégiés de la souffrance psychique.
« Demander » peut donc sembler bien au delà des capacités de l’adolescent. Pourtant ils demandent rendez-vous dans des lieux de consultation : parfois dans l’urgence, souvent de façon proche. Ils téléphonent pour le déplacer ou l’annuler, marquant leur investissement de l’aspect formel de la rencontre. Le contenu de l’entretien, souvent réduit à des réponses laconiques, illustre le vécu d’étrangeté à soi de l’adolescence, qu’il convient de considérer dans la dynamique du processus d’appropriation subjective. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Les axes de la parentalité

précarité - parentalité - droit

Didier HOUZEL - Année de publication : 2009

Le Haut Comité pour le Logement des Personnes Défavorisées

logement - précarité - exclusion - habitat

Xavier EMMANUELLI et Patrick DOUTRELIGNE - Année de publication : 2001

Le Goût de vivre et la connaissance chez Teilhard de Chardin : une précompréhension de la clinique psychosociale de notre temps. Conférence faite aux Amis de Teilhard de Chardin.

précarité - exclusion - psychosocial