Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°64 – Ces morts qui existent (Juin 2017) // Ne pas oublier les morts

Ne pas oublier les morts

Vincianne DESPRET - Philosophe Université de Liège Liège

Année de publication : 2017

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Philosophie

Rhizome n°64 – Ces morts qui existent (Juin 2017)

« Toi qui pleures les morts tu seras là n’est-ce pas ? Quand tu entendras parler d’un cadavre anonyme découvert sur un chantier désert, tu viendras jusqu’ici n’est-ce pas ? Et tu pleureras ma mort, tu diras que j’ai aimé, que j’ai été aimé, et qu’il y a en ce monde des êtres qui me sont reconnaissants de certaines choses. Tu le feras n’est-ce pas ? (…) Même si personne ne se souvient de moi nulle part, toi seul te souviendras qu’a existé un homme qui avait aussi ses bons côtés et qui a vécu en s’efforçant de faire de son mieux, tu te souviendras qu’a existé un homme unique et irremplaçable… (…) Il me semble que je comprends enfin le sens de ta venue au monde. (…) Ce qui a fait de toi l’homme qui pleure les morts, c’est un sentiment de culpabilité envers l’oubli des morts innombrables qui se succèdent en ce monde. »(1)

Celui auquel ces mots s’adressent se nomme Shizuto, le héros du roman de Arata Tendo, L’homme qui pleurait les morts. L’histoire raconte son long voyage à travers le Japon pour y pleurer les défunts. Shizuto veut garder la trace de tous ceux qu’on oublie. Il lutte contre l’oubli. Il s’arrête aux lieux où la mort est advenue, interroge les personnes qui vivent aux alentours, toujours avec les mêmes questions : qui a aimé cette personne défunte ? Qui a-t-elle aimé ? De quoi quelqu’un peut-il lui être reconnaissant ? La formalisation de ces questions indique un protocole, un dispositif technique. Ce sont les trois questions qui peuvent reconstruire une vie qui peut compter, quelle qu’ait été cette vie. C’est ainsi que Shizuto répond à la fois à la question, « que veulent les morts ? », et à leur désir : ils veulent être souvenus. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Mortalité des personnes sans domicile : enquêter, dénombrer et décrire en 2015

mort - rue - sans-abris

Maya ALLAN - Année de publication : 2017

La solitude exposée du sujet SDF, déni de la filiation instituée

mort - errance - famille - isolement - sans-abris

Valérie COLIN et Jean FURTOS - Année de publication : 2002

Morts de la Rue et « Goutte de Vies » : un collectif toulousain

mort - rue - accompagnement - sans-abris