Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°64 – Ces morts qui existent (Juin 2017) // Les deux branches du compas

Les deux branches du compas

Nadia TOUHAMI - Ancien aumônier de l’assistance publique des Hôpitaux de Marseille Marseille

Année de publication : 2017

Type de ressources : Rhizome

Rhizome n°64 – Ces morts qui existent (Juin 2017)

« Si loin et si longtemps que tu ailles, c’est au point de départ que tu arriveras de nouveau, de même que le compas dont une pointe est posée sur le centre et l’autre sur la périphérie : si longtemps qu’il tourne, il ne fera jamais qu’arriver de nouveau au point dont il est tout d’abord parti. » Sohrawardi, L’archange empourpré.

Matière, naissance, mort physique ou figurée, tension entre forces contraires, inéluctable fatalité, libération, rite de passage, vanité, recherche d’éternité, pourrissement, engrais, s’inscrivent irréductiblement dans la course folle de la pointe du compas sur le périmètre de la vie.

Pour le simple croyant, habité par un monde binaire, la vie est un don frappé de précarité, la mort elle, départage le bon et le mauvais, son visage est terrifiant : « Du Jour où il aura été sonné dans la trompe, plus de parentèle entre les morts, non plus qu’ils ne s’interrogent. Celui dont la balance est lourde… ceux-là sont les comblés. Celui de qui elle est légère… ceux-là se seront eux-mêmes perdus, et s’éternisent dans la Géhenne. Le feu lèche leur face, béante sur un rictus. » Coran XXIII 101-104(1). (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Qu’apporte une analyse de la pratique après la mort des gens de la rue ?

clinique - mort - rue - sans-abris

Jean FURTOS - Année de publication : 2017

Mortalité des personnes sans domicile : enquêter, dénombrer et décrire en 2015

mort - rue - sans-abris

Maya ALLAN - Année de publication : 2017

Morts de la Rue et « Goutte de Vies » : un collectif toulousain

mort - rue - accompagnement - sans-abris