Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°61 – Des mondes virtuels ? (Septembre 2016) // Quand le chez soi est chez lui ou la question de la « bonne distance »

Quand le chez soi est chez lui ou la question de la « bonne distance »

Christian LAVAL - Sociologue, Lyon

Année de publication : 2016

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Sociologie

Rhizome n°61 – Des mondes virtuels ? (Septembre 2016)

Lors d’un focus groupe d’équipe « Un chez soi d’abord »(1) à Marseille, les professionnels font état d’une critique qui leur a été adressée par des collègues extérieurs au programme : celle d’être trop familiers avec les personnes logées. Les professionnels de l’équipe sont désolés, voire contrariés de cette incompréhension de la part de leurs pairs. Ils se justifient par l’attention qu’ils portent à la « bonne distance » et veillent à distinguer familiarité et proximité.

Il s’avère que l’accompagnement des personnes logées est effectué physiquement (entretiens et visites à domicile) et à distance (téléphone ou courriel) par les différents professionnels.

Cette possibilité de se « connecter » à distance n’est évidemment pas spécifique à une équipe. Toutefois, cela participe ici à reconfigurer le lien d’accompagnement. Les usagers et les professionnels possèdent des téléphones portables fournis par le programme. Les réunions d’équipe sont très fréquemment interrompues par des appels qui impactent les discussions d’équipe ou l’organisation des rendez-vous de la journée (visites à domicile ou autres). L’utilisation massive du téléphone portable est doublée d’un nombre important de courriels échangés entre les professionnels qui peuvent être envoyés et reçus depuis leur domicile personnel, notamment pour les professionnels à temps partiel ou en déplacement. Ces échanges permettent aux professionnels de transmettre et de recevoir des informations en temps réel et de manière continue, ils peuvent ainsi être toujours informés des évènements et des problématiques du moment. Ce lien à distance démultiplie les contacts possibles mais pose aussi la question d’une disponibilité « illimitée ». (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

L’accompagnement thérapeutique devient-il impossible en psychiatrie ?

management - accompagnement - gouvernance

Pierre MORCELLET - Année de publication : 2012

Alors, la rencontre. La dimension interculturelle en prévention spécialisée.

rue - accompagnement - migration - prévention

Christelle HUMBERT - Année de publication : 2013

Accompagnement et maintien au logement dans la psychiatrie de secteur et les politiques publiques à Marseille

logement - accompagnement - partenariat - réseau