Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°20 – Pratiques d’accompagnement (Septembre 2005) // L’accompagnateur : le musicien du présent

L’accompagnateur : le musicien du présent

Stéphane CHEMLA - service de psychiatrie du Dr Bantman, Hôpital Esquirol, Saint-Maurice

Année de publication : 2005

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°20 – Pratiques d’accompagnement (Septembre 2005)

Une pièce pour flûte traversière et clavecin est sur le point d’être exécutée. Le claveciniste pense à l’ouvrage de J.J.Quantz (1) qui, au milieu de considérations techniques, lui offre quelques généralités sur l’accompagnement qu’il aime à se rappeler avant un concert. Cet ouvrage est avant tout un traité sur la flûte traversière, mais il l’a lu avec beaucoup d’attention, car le flûtiste c’est l’autre, et que l’Autre est le centre de son activité d’accompagnateur.

L’accompagnement : un échange

Le concert commence. Que veut dire accompagner ? Est-ce conduire ou suivre ? Est-ce soutenir ou simplement aller avec ? L’accompagnement, avant tout, se définit sur une durée signifiante. Mais, au-delà de la durée, au-delà du regard de l’après-coup, qu’en est-il de ce présent de l’accompagnement, que se passe t-il dans l’esprit du claveciniste et du flûtiste pendant le déroulement de la musique qu’ils font ensemble, et qu’en est-il de cette construction cohérente, la musique, réalisée par deux esprits distincts, et constituée, à chaque instant, d’une part d’inconnu, que pourtant ils abordent et résolvent, étrangement, en phase.

Ils baignent tous deux dans une forte intersubjectivité, c’est-à-dire que leur univers mental, à cet instant, est constamment co-créé par l’autre. Le claveciniste est capable de sentir ce que sent le flûtiste. Il est capable aussi de sentir que cela est réciproque. La façon de jouer du flûtiste au moment présent, ainsi que l’expression de son visage et les modifications de sa posture, permettent au claveciniste d’anticiper sur la suite du morceau et de rester en phase avec lui. Mais d’où lui vient cette capacité ? (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Des pratiques de reconnaissance auprès des migrants précaires

professionalité - accompagnement - souffrance psychique - pratiques - reconnaissance

Olivier DAVIET - Année de publication : 2017

Edito

profession - accompagnement - politique - travail relationnel

Gilles RAYMOND - Année de publication : 2005

Le logement de droit commun

logement - SDF - accompagnement - insertion - droits