Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°17 – Ethique de l’intervention, conflits de légitimité (Novembre 2004) // Dispositifs cliniques mediums malléables pour jeunes en souffrance d’exclusion

Dispositifs cliniques mediums malléables pour jeunes en souffrance d’exclusion

Christis DEMETRIADÈS - Psychologue clinicien en Mission Locale

Année de publication : 2004

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Psychologie, TRAVAIL SOCIAL

Rhizome n°17 – Ethique de l’intervention, conflits de légitimité (Novembre 2004)

Dix ans après la parution du rapport « une souffrance qu’on ne peut plus cacher », les espaces intermédiaires entre le social et le soin se sont multipliés en France et constituent progressivement un référentiel théorique et clinique qui incite à re-visiter nos théories du soin psychique et à interroger l’ensemble de nos pratiques cliniques.

Psychologue clinicien en Mission Locale pour l’insertion des jeunes 16-25 ans, j’accueille majoritairement des jeunes en souffrance d’exclusion, confrontés à des échecs répétés dans leur parcours d’insertion. Ils ont le plus souvent vécu d’importants événements traumatogènes à l’enfance ou l’adolescence. La scène de l’insertion réactive et révèle chez eux la crainte d’un effondrement narcissique. Nous assistons alors à une collusion entre l’espace intra-psychique, l’espace intersubjectif (déceptions, désillusions, violence dans les liens aux autres) et l’espace transubjectif (mobilisé par le processus d’insertion).

Le travail clinique consiste à permettre la « dé-collusion » de ces trois scènes. Il s’appuie à la fois sur la différenciation des dispositifs cliniques, qui permettront de « localiser » l’expérience traumatique et sur leur capacité à se relier aux autres dispositifs afin de résister à la déstructivité et la violence mobilisées par cette différenciation. S’agissant de traiter d’un public qui se caractérise par la diffraction du transfert et le dépôt d’éléments explosifs dans l’intertransfert, il me semble, en effet, qu’une des conditions sine qua non de tout travail clinique est de penser à la fois la logique du dispositif et ses modalités de liaison aux autres lieux investis par le sujet. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

D’une langue à l’autre

clinique - interprétariat

Vera GIACOLOME, Ada Luz DUQUE, Irina RICHEMOND et Hélène BORIE - Année de publication : 2015

Les effets cliniques de la souffrance psychique d’origine sociale. [Dossier] Souffrance et Société (09). Mental’idées (11). L.B.F.S.M.

clinique - exclusion - souffrance psychique - psychosocial

Jean FURTOS - Année de publication : 2007

Edito

clinique - santé mentale - psychiatrie publique