Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°62 – Usage(r)s de drogues (Décembre 2016) // Entretien avec Julien Chambon, chef de service en CSAPA

Entretien avec Julien Chambon, chef de service en CSAPA

Julien CHAMBON - Chef de service CSAPA Tempo OPPELIA, Valence

Année de publication : 2016

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Santé publique, TRAVAIL SOCIAL

Rhizome n°62 – Usage(r)s de drogues (Décembre 2016)

Les CSAPA

Les centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) sont des établissements pluridisciplinaires qui ont pour mission d’assurer des actions de prévention et de soins anonymes et gratuites à destination des personnes souffrant d’addiction et de leur entourage. Les CSAPA regroupent depuis 2011 les centres spécialisés de soins aux toxicomanes (CSST) et les centres de cure ambulatoire en alcoologie (CCAA). Les CSAPA ont aujourd’hui la vocation d’apporter une prise en charge globale sur toutes conduites addictives, quel qu’en soit l’objet.

Rhizome : Qui sont les usagers de votre dispositif ? Constatez-vous une évolution du public ?

Julien Chambon : Nous accueillons tout type de personne concernée de près ou de loin par une problématique addictive. Nous recevons aussi bien des membres de l’entourage que les usagers eux-mêmes, quelles que soient leurs pratiques, leur âge, etc. Si j’en crois les « anciens » de l’équipe, il y a une évolution très nette dans les caractéristiques de notre public, qui témoigne de plus en plus d’une extrême souffrance psychique. La toxicomanie a toujours été perçue comme ayant partie liée à la délinquance d’une part, à la maladie d’autre part, et, de fait, en tant que CSAPA/CAARUD, nous avons toujours été confrontés à ces deux réalités. Mais il faut bien avouer que la question des comorbidités psychiatriques prend désormais une place prépondérante dans nos accompagnements. À un moment donné, il y a eu un glissement sociétal qui nous a fait passer des drogues comme instruments d’affirmation identitaire, aux drogues qui permettent de tenir face à des exigences sociales toujours plus contraignantes. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Un psychiatrie de l’ex-compagnement ? Regard sur le travail infirmier

accompagnement - temporalité - gouvernance - professionnalité

Frédéric MOUGEOT - Année de publication : 2012

Edito

précarité - accompagnement - autonomie - institution

Christian LAVAL et Bertrand RAVON - Année de publication : 2006

Habiter son monde

hébergement - habiter - logement - accompagnement - logement d'abord - chez soi d'abord