Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°51 – Actualité et sens de l’accompagnement au logement (Janvier 2014) // Des SDF co-createurs d’habitats. En relation avec des élus locaux, des travailleurs sociaux et des médiateurs pairs

Des SDF co-createurs d’habitats. En relation avec des élus locaux, des travailleurs sociaux et des médiateurs pairs

Jean MANTOVANI - Sociologue ORSMIP
Jean-Marc LEGAGNEUX - Coordinateur Ex secrétaire du GAF
Vincent BATSERE - Psychologue Association REGAR-Auch
Marie-Noëlle COLCY - Formatrice IFRASS Toulouse

Année de publication : 2014

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Psychologie, Sociologie, TRAVAIL SOCIAL, PUBLIC PRECAIRE

Rhizome n°51 – Actualité et sens de l’accompagnement au logement (Janvier 2014)

La recherche participative sur sites dont s’inspire cet article a reçu le soutien financier croisé des instances de la Cohésion Sociale et de la Fondation Caritas, et a débouché sur un rapport publié en mars 2013 sous le titre : « SDF créateurs d’habitat. Expérimentations sociales et accompagnement collectif d’habitats autogérés ». Cette investigation s’est intéressée au devenir de groupes de jeunes sans abri qui furent d’abord catégorisés en tant que « jeunes errants », squatteurs souvent caractérisés en référence à des conduites considérées comme déviantes, relevant du trouble mental autant que des troubles de voisinage et autres troubles de l’espace public.

Les orientations des politiques du « logement d’abord », héritées du « housing first » nord américain, ne se sont pas beaucoup plus intéressées que les politiques de réinsertion sociale ou de l’urgence aux aspirations de certains des plus pauvres à habiter collectivement. Celles-ci ont continué à réserver une place essentielle aux stratégies d’accès au logement individuel normé, à l’accompagnement social au cas par cas, sans laisser beaucoup de chances aux objectifs de « participation » et de représentation, que suggère, sans guère de succès, la loi 2002-02. Et l’accompagnement social de groupes de squatteurs reste largement en jachère, malgré les tentatives programmatiques esquissées dès les années 90, notamment à l’occasion des travaux de « réflexion partenariale » de la commission « Squats et habitat de fortune », initiée au sein d’un « Comité National de l’Accueil des Personnes en Difficulté » par le Ministère de l’Emploi et de la Solidarité, travaux publiés en 1998.

L’histoire du sans-abrsme a pourtant révélé à de multiples reprises que certaines personnes et certains collectifs constitués s’intéressent moins à l’habiter individuel qu’à promouvoir des alternatives d’habitat collectif comme alternatives de société. La récente publication du « plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale » est encore venue rappeler à la norme au détriment des expériences de squatteurs auto organisés. Encore ces textes récents ouvrent-ils quelques pistes dans le sens d’une diversification des formes de « logement adapté », dans l’esprit de « disposer d’une large palette de possibilités de logement », de « développer les passerelles vers le logement », en apportant un « soutien aux expérimentations innovantes », en proposant d’« accompagner les personnes habitant des campements ou des squats », en multipliant « les solutions transitoires avant l’accès à un logement de droit commun ». (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Edito

médiation - profession - accès aux soins - interprétariat - langue

Christian LAVAL et Halima ZEROUG-VIAL - Année de publication : 2015

Santé mentale et forces communautaires dans les interventions humanitaires

traumatisme - médiation - humanitaire - accompagnement - handicap - mondialisation - thérapie communautaire

Guillaume PEGON - Année de publication : 2012

Moi, Mourad Benaïad devenu éducateur

médiation - pair-aidance - profession - témoignages - savoirs expérientiels