Vous êtes ici // Accueil // Publications // Le maire et le psychiatre : ensemble pour la santé mentale (13 mars 2007)

Le maire et le psychiatre : ensemble pour la santé mentale (13 mars 2007)

Orspere-Samdarra

Année de publication : 2007

Type de ressources : Rapports - Thématique : SANTE MENTALE, SCIENCES HUMAINES, Santé publique, Sciences politiques, Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Télécharger le PDF

L’association « Élus, Santé Publique & Territoires »

L’association « Élus, Santé Publique & Territoires » a été créée en octobre 2005 à l’initiative d’élus locaux en charge de la Santé, désireux d’oeuvrer avec les pouvoirs publics pour que la santé devienne l’un des champs des politiques municipales. Jusqu’à présent, les villes engagées dans des actions de santé publique, de prévention et/ou de soins agissent en fonction de priorités ou sensibilités particulières. L’association souhaite leur apporter un lieu d’échange et de réflexion et les aider à définir des lignes d’action cohérentes. Elle se positionne également comme partenaire privilégié de l’Etat, central et déconcentré, pour parvenir à faire de la Santé publique un objet de débat politique local et d’action de la Ville.

La mobilisation de « Élus, Santé Publique & Territoires » en matière de santé mentale

Du point de vue strictement légal, la légitimité des élus locaux à agir en matière de santé mentale est réduite à la gestion provisoire des troubles de l’ordre public en lien avec un trouble mental (articles L. 3213-1 et L 3213-2 du Code de la Santé Publique). Pourtant, selon un nombre croissant d’élu(e)s locaux, une approche de santé mentale inclut la reconnaissance et la lutte contre une souffrance psychosociale, conçue comme une perturbation de la capacité du vivre ensemble des citoyens. A l’initiative de l’ORSPERE-ONSMP (1), plusieurs études (2) successives ont tenté d’explorer les manières de sentir et de penser des élus locaux confrontés à une demande de santé mentale. Dans le sillon de ces recherche-actions, l’association nationale des villes pour le développement de la santé publique est née, avec notamment pour préoccupation de faire de la santé mentale une question avant tout politique, relevant moins d’une expertise spécialisée en médecine, que d’une préoccupation publique nationale et locale. (…)

Publications similaires

Épuisement des réseaux de solidarité primaire : le parti pris de l’étayage

souffrance psychique - solidarité - partenariat - réseau - crise

Mylène FRAPPAS - Année de publication : 2011

Judiciarisation des adolescents difficiles et souci thérapeutique

souffrance psychique - adolescence - justice - délinquance

Nadia ZEGHMAR - Année de publication : 2001

Regard critique sur les usages sociaux et politique de la souffrance psychique

précarité - exclusion - souffrance psychique