Vous êtes ici // Accueil // Publications // Édition Rhizome : revues et ouvrages // Le parcours du combattant. Expériences plurielles de la demande d’asile en France (Ouvrage) // Avant-propos

Avant-propos

Année de publication : 2022

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Demandeurs d'asile, PUBLIC MIGRANT, PUBLIC PRECAIRE, Réfugiés, SANTE MENTALE

Le parcours du combattant. Expériences plurielles de la demande d’asile en France (Ouvrage)

« Le parcours du combattant », ce sont les termes employés par Omar, résidant en France depuis plusieurs années aujourd’hui, pour décrire son expérience de la demande d’asile en France. Cette phrase synthétise le vécu des personnes en situation de migration, dans un contexte identifié comme parfois hostile à leur accueil. Comment les personnes ayant l’expérience de la migration qui arrivent sur le territoire français parviennent-elles à surmonter les difficultés qu’elles rencontrent ? Par ailleurs, dans ce contexte éprouvant, quelles ressources et quels soutiens sont mobilisés pour « faire face » ?

L’Orspere-Samdarra a proposé en 2017 un séminaire à destination des personnes qui ont engagé une procédure de demande d’asile pour réfléchir non pas aux vulnérabilités induites par ce parcours, mais plutôt aux ressources mobilisées pour surmonter les épreuves qui jalonnent ce dernier. Le groupe était constitué de huit personnes, soit une femme et sept hommes. La richesse des échanges a été accentuée par la diversité des parcours, des situations et des expériences migratoires vécues et présentées par les participants1. Ainsi, le groupe a fait état d’expériences migratoires hétérogènes2 autour desquelles il s’est construit : certaines personnes étaient installées en France depuis plus de cinq ans, d’autres ont appris ou apprennent la langue française ; certaines sont arrivées en France seules, d’autres avec des membres de leur famille…

Au moment des rencontres, tous les membres du groupe ne partageaient pas le même statut administratif : six personnes étaient en situation régulière (cinq avec un statut de réfugié et une, avec un titre de séjour « vie privée et familiale ») et deux, en situation irrégulière. Les pays d’origine des participants sont les suivants : Albanie, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Kosovo, Guinée-Conakry, République démocratique du Congo, Syrie et Tchétchénie.

Dans le cadre du séminaire, nous avons fait le choix de ne pas aborder a priori les raisons qui avaient contraint les personnes au départ ni leur parcours pour venir en France. Nous faisons en effet le constat que la procédure d’asile marque souvent la relation d’assistance et de soin d’un récit très vite axé sur le parcours migratoire. Il s’agissait plutôt de recentrer les discussions sur l’accueil dont elles ont bénéficié à leur arrivée sur le territoire français et l’expérience de leur parcours en ce qu’il a de commun aux personnes en demande d’asile. Les difficultés rencontrées lors de l’arrivée sur le territoire ont été maintes fois énoncées par les participants qui avaient obtenu un titre de séjour, comme par ceux qui sont encore aujourd’hui en situation irrégulière.

Cet ouvrage restitue les échanges qui ont eu lieu lors du séminaire de réflexion et propose aux lecteurs des pistes d’analyse et de réflexion. Il traite des conditions d’accueil et du parcours des personnes migrantes en France, de leurs effets, notamment sur la santé mentale, mais aussi des ressources mobilisées en réponse aux situations de précarité subies tout au long de leur parcours.

Notes de bas de page

1 Dans le présent document, le générique masculin est utilisé sans discrimination et uniquement dans le but d’alléger le texte.

2 Afin de constituer le groupe de réflexion, nous avons sollicité des professionnels, partenaires de l’Orspere-Samdarra, accompagnant des personnes passées par l’expérience de la migration et installés en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ces derniers nous ont transmis des contacts de personnes qui avaient eu l’expérience de la procédure de la demande d’asile susceptibles d’être intéressées par le projet, qui avaient le souhait de s’exprimer et de participer à une réflexion commune.

Publications similaires

Psychose et migration : entre clinique, épidémiologie et politique

souffrance psychique - épidémiologie - schizophrénie - clinique - exil

Edouard LEAUNE et Halima ZEROUG-VIAL - Année de publication : 2014

Le bricolage comme approche de l’informel

professionnalité - clinique - psychotraumatisme - santé - santé mentale - sans-abris

Jean-Pierre MARTIN - Année de publication : 2013

Enjeux et paradoxes du travail social de nuit

migration - nuit - hébergement - urgence - maraude - migration - précarité - TRAVAIL SOCIAL - aller vers - sans-abris - accompagnement - migration