Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°39 – Contribution à la notion de paranoia sociale (Juillet 2010) // Recueil des données en psychiatrie : fichage des patients, attaque des soignants

Recueil des données en psychiatrie : fichage des patients, attaque des soignants

Claire GEKIERE - Psychiatre de secteur, Présidente de DELIS Santé Mentale Rhône-Alpes

Année de publication : 2010

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°39 – Contribution à la notion de paranoia sociale (Juillet 2010)

Le 29 mai dernier à Lyon, plus de 100 personnes, venues aussi bien du Nord que de Marseille, de Paris que de Bretagne, ont consacré tout leur samedi à se préoccuper du « fichage en psychiatrie ».

Pourquoi ce titre, pourquoi assimiler le « recueil des données » de santé en psychiatrie à du fichage ? Parce que ce recueil des données de santé (recueil de l’information médicale ou RIMPsy, dossiers médicaux informatisés et futur DMP-dossier médical personnel-, identito-vigilance) ne peut plus être considéré comme une pratique purement technique et neutre, légitimée par le calcul des tarifications des prestations de soins [1] et la sécurité du suivi des patients [2]. Il s’exerce dans une société où les fichiers et leurs « croisements » ne cessent de proliférer, sous prétexte de « sécurité » individuelle et collective, au mépris du respect des libertés individuelles et du droit à la vie privée [3]. Or les données recueillies en psychiatrie ne sont pas banales ; ce sont des données sensibles, comme les diagnostics, les modes d’hospitalisation (libre ou sous contrainte), l’utilisation de chambre d’isolement… Elles sont recueillies nominativement et s’accumulent dans les établissements de santé traitant de psychiatrie et leurs DIM –départements d’information médicale. Actuellement, et depuis la généralisation en 2007 de ce recueil, devenu obligatoire, à tous les services de psychiatrie, la transmission de ces données se fait de manière anonymisée à l’ATIH –agence technique d’information hospitalière- qui les retraite [4]. Ce recueil concerne toute personne, enfant ou adulte, consultant en psychiatrie. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Expériences humanitaires dans un contexte post-génocide au Rwanda

humanitaire - professionnalité - psychotraumatisme

Amélie SCHAFER - Année de publication : 2012

Édito, Le migrant précaire entre bordures sociales et frontières mentales

clinique - précarité - accès aux soins - migration

Christian LAVAL - Année de publication : 2013

Après les élections présidentielles

souffrance psychique - santé mentale