Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°77 – Révéler la nuit (juillet 2020) // Les rescapés d’une nuit enneigée

Les rescapés d’une nuit enneigée

Ariane JUNCA - Coresponsable du Projet frontière transalpine, Médecins du Monde Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Briançon

Année de publication : 2020

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES MEDICALES, Médecine, PUBLIC MIGRANT

Rhizome n°77 – Révéler la nuit (juillet 2020)

Médecins du Monde assure une permanence médicale au sein du Refuge solidaire de Briançon(1) depuis son ouverture, en juillet 2017. Les données recueillies nous révèlent que la moitié des problèmes de santé, qui touchent un tiers des personnes accueillies, est évitable, car elle survient sur leur parcours entre la frontière et Briançon(2). L’été, ces problèmes de santé sont pour la plupart d’ordre traumatique, comme c’était le cas pour un jeune homme qui a fait une chute de 40 mètres en fuyant les forces de l’ordre. Il en est sorti vivant, mais porteur de lourdes séquelles. L’hiver, ce sont les gelures, graves parfois, et les hypothermies, mortelles pour Tamimou, jeune Togolais mort sur le bord de la route, à mi-chemin entre Montgenèvre et Briançon, le 7 février 2019.

Dans ce contexte, le soutien des maraudeurs est incontournable(3). Professionnels de la montagne pour la plupart, passionnés ou amoureux pour les autres ou simplement humanistes, leur action depuis trois hivers déjà permet de sauver des vies et d’éviter des accidents graves(4). En tant que soignants, nous apportons notre expertise en complémentarité des dispositifs existants.

En cette soirée déjà hivernale du jeudi 7 novembre 2019, nous sortons avec l’unité mobile de mise à l’abri(5). Depuis 17 h, de fins flocons tombent sur Briançon. L’atmosphère est froide et humide. Nous(6) nous dirigeons jusqu’à Montgenèvre, à plus de 1 800 mètres d’altitude. Il n’est que 20 h, mais l’ascension est ubuesque. Sur le parking central de Montgenèvre, dans plus de 10 centimètres de neige, nous équipons le véhicule de ses chaînes. L’une d’entre nous profite de cette pause technique pour « se mettre à l’aise ». (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

La psychiatrie «trouée» par l’action sociale

intervention - souffrance - psychiatrie - frontière - handicap social