Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°74 – Vivre le vieillissement (décembre 2019) // Accompagner des personnes âgées précaires

Accompagner des personnes âgées précaires

Sabrina LALAOUI - Coordinatrice, éducatrice spécialisée, Équipe « Accompagnement vers le logement », Petits Frères des Pauvres, Marseille
Erik THIERIET - Coordinateur, assistant de service social, Équipe « Accompagnement vers le logement », Petits Frères des Pauvres, Marseille
Ludovic LEYDET - Responsable, Équipe « Accompagnement vers le logement », Petits Frères des Pauvres, Marseille

Année de publication : 2019

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Psychologie

Rhizome n°74 – Vivre le vieillissement (décembre 2019)

Depuis 1946, l’association les Petits Frères des Pauvres lutte contre l’isolement des personnes âgées, prioritairement les plus démunies. Par ses actions, elle recrée des liens leur permettant de reprendre goût à la vie : partager des expériences, trouver avec eux des solutions à leurs problèmes, les aider à retrouver la joie, être soi, être libre de ses choix, rêver et oser réaliser ses rêves et se projeter à nouveau.

Les bénévoles sont les maillons essentiels de cette chaîne de solidarité. Par des visites régulières au domicile des personnes âgées (chez elles, en foyer logement, en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes [Ehpad], à l’hôpital, à la rue, soit tout ce qui fait domicile), ils leur permettent peu à peu de retrouver une dynamique de vie. À Marseille, ce sont 250 bénévoles qui accompagnent tout au long de l’année 400 personnes de plus de 50 ans. Au total, six équipes d’action territoriale interviennent sur le territoire marseillais, et deux autres accompagnent spécifiquement les personnes vers le logement et des personnes gravement malades ou en fin de vie.

Les Petits Frères des Pauvres à Marseille, c’est aussi une pension de famille, Labadié, située dans le 1er arrondissement. Celle-ci accueille 27 résidents en situation de très grande précarité. Un nouveau bâtiment acquis par l’Association en centre-ville de Marseille, qui est une extension de la pension de famille Labadié, accueille depuis fin septembre 2019 une dizaine de résidents. Ces derniers cohabitent avec des bénévoles et des salariés dont les bureaux sont implantés dans l’immeuble ainsi qu’avec d’autres locataires hors Petits Frères. L’Association s’occupe également d’une maison d’accueil à la journée, la campagne Le Manier, située dans le 12e arrondissement de la cité phocéenne, qui propose des repas, des ateliers ou des activités intergénérationnelles. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Les défaillances de l’accompagnement des demandeurs d’asile et leurs conséquences sur la santé mentale

hébergement - logement - précarité - accompagnement - crise

Halima ZEROUG-VIAL, Yvan COURIOL et Nicolas CHAMBON - Année de publication : 2014

Les noctambules du métro

hébergement - aller vers - errance - maraude

Odile MACCHI - Année de publication : 2020

Edito

nuit - hébergement - détention - inégalité