Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Cahiers de Rhizome n°63 – Cliniques et migrations (Mars 2017) // Analyse psychosociale de l’expérience du recours aux Pass et aux EMPP des populations migrantes

Analyse psychosociale de l’expérience du recours aux Pass et aux EMPP des populations migrantes

Gaëlle DESCHAMPS - Psychologue sociale Consultante, Orspere-Samdarra, Lyon
Nicolas FIEULAINE - Maître de conférences en psychologie sociale Groupe de Recherche en psychologie sociale (Université Lyon 2), Chercheur associé au Laboratoire Intelligence des Mondes Urbains (Université de Lyon), Lyon
Arnaud BEAL - Docteur en psychologie sociale Groupe de Recherche en psychologie sociale (GRePS), Université Lyon 2, Lyon

Année de publication : 2017

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Psychologie, PUBLIC MIGRANT

Cahiers de Rhizome n°63 – Cliniques et migrations (Mars 2017)

Introduction

Les Pass et EMPP favorisent l’accès aux soins, l’accès aux droits et le retour dans les circuits de santé de droit commun des populations « démunies » (2). À partir d’une étude menée d’un point de vue psychosocial (Moscovici, 1984) sur le recours à ces dispositifs, différents constats sont venus éclairer les logiques et les formes de (non-)recours aux droits sociaux et aux soins (Warin, 2010) des populations précarisées, et notamment des publics « migrants ».

La problématique de l’accès aux soins et aux droits est indissociable de celle du recours des populations concernées aux dispositifs qui sont conçus pour accueillir leur demande. Différents travaux récents en psychologie sociale ont porté sur les dynamiques et logiques du (non-)recours aux droits et aux soins (Réseau Exclusions et non-recours aux droits et services, 2008 ; Béal et al., 2014), mettant en évidence les interactions entre motifs, trajectoires et expériences de recours. Dans ce champ de recherche, les formes, temporalités, et trajectoires de recours entrent en interaction avec les normes, temporalités et contextes qui reçoivent et co-construisent les demandes (Durif-Bruckert, 2008 ; Béal, 2016 ; Fieulaine, 2006). (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Santé mentale et évaluation : une place nécessaire pour le ressenti

expérience - participation - évaluation - réseau - santé mentale

Michel JOUBERT - Année de publication : 2004

Travailler pour s’en sortir ?

travail - expérience - rétablissement - témoignages

Agathe MARTIN - Année de publication : 2017

Orphelins de l’appui du social : questions sur une délégitimation généralisée

expérience - famille - symptome