Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Cahiers de Rhizome n°59 – Les adolescents (et ce qu’ils ont de) difficiles (Mars 2016) // A travers la porte

A travers la porte

Maria TURIAN-ROUGEON - Psychologue, Codase, Grenoble
Julie CALVARYA - Psychologue, Codase, Grenoble
Florent JOUNENC-SOLER - Chef de service éducatif, Codase, Grenoble

Année de publication : 2016

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Psychologie, TRAVAIL SOCIAL

Cahiers de Rhizome n°59 – Les adolescents (et ce qu’ils ont de) difficiles (Mars 2016)

Le service de Prévention Spécialisée de l’association Codase, propose un accompagnement éducatif aux jeunes en difficultés de 12 à 25 ans, dans leur espace de vie. Plus spécifiquement, cette aide s’adresse à des jeunes en rupture, et/ou en conflit avec leur environnement, en risque de marginalisation, à des jeunes en souffrance, et à des jeunes isolés. Dans le cadre de la réunion d’équipe, avec le chef de service[1], et de l’analyse de la pratique, avec les psychologues[2], un éducateur amène une situation toute particulière d’isolement, qui retiendra notre attention.

Nous présentons ici, chacun de notre place, le travail d’articulation des enjeux éducatifs et psychiques. Il s’agira d’interroger les points de repères cliniques classiques mais également d’aborder les questionnements éducatifs ainsi que les modalités d’intervention de la Prévention Spécialisée dans cette situation qui inquiète et interroge. Fin août 2013, une mère a contacté la Maison des Adolescents (MdA) pour une intervention auprès de son fils, un jeune homme de 18 ans, enfermé dans sa chambre depuis un an ; que nous nommerons Frédéric.

Comment intervenir à partir de la demande d’une collègue, elle-même interpellée par la mère au nom du fils ? D’autant plus, comment intervenir auprès d’un jeune enfermé ? Cette situation semble d’emblée complexe en termes d’emboîtement des espaces. Sur quelles demandes l’intervention de l’éducateur serait-elle légitime ? Au nom de l’enfermement du jeune ? Au nom de l’inquiétude de la mère ?

En septembre 2013, l’éducateur reçoit la mère dans le local d’équipe. Lors de cet entretien, la mère décrit un tableau inquiétant de son fils. Après avoir redoublé la classe de troisième dans deux collèges différents, Frédéric fait sa scolarité par correspondance, qui aboutit par l’obtention du brevet.  (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Une équipe mobile orientée rétablissement

aller vers - rétablissement - non-recours - équipe mobile

Émilie LABEYRIE - Année de publication : 2018

« Aller vers… » en psychiatrie et précarité : l’opposé du « voir venir… » !

aller vers - équipe mobile - psychiatrie publique

Alain MERCUEL - Année de publication : 2018

La souffrance psychique : un nouveau paradigme ?

précarité - aller vers - exclusion - souffrance psychique