Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°51 – Actualité et sens de l’accompagnement au logement (Janvier 2014) // Situations d’accompagnement social à l’hébergement et au logement. Une ethnographie sensible

Situations d’accompagnement social à l’hébergement et au logement. Une ethnographie sensible

Pascale PICHON - professeure de sociologie, Université Jean Monnet, Centre Max Weber-UMR 52-83
Elodie JOUVE - ethnologue, chercheure associée Centre Max Weber-UMR 52-83

Année de publication : 2014

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Sociologie, Anthropologie, PUBLIC PRECAIRE

Rhizome n°51 – Actualité et sens de l’accompagnement au logement (Janvier 2014)

Des récits d’accompagnement au logement, nous en avons entendus à de nombreuses reprises sur nos terrains d’enquête(1). Relatés par les personnes accompagnées d’une part et, par les intervenants sociaux ou médico-sociaux d’autre part, ces récits croisés forment une histoire de notre temps face aux empêchements structurels et institutionnels de l’accès au droit au logement. Ils se font également l’écho des négociations entre accompagnants et accompagnés pour parvenir à trouver un lieu où habiter, le plus fréquemment au sein du système d’habitat précaire. Sous ces termes, nous désignons toutes les institutions d’hébergement et de logement accompagné, c’est-à-dire sous gestion assistantielle, ainsi que tous les abris de fortune et autres modalités de la débrouille nocturne (nuit d’hôtel via le 115, squat ou hébergement chez un tiers). L’habitat précaire peut être figuré comme un réseau, vaste et complexe, dans lequel les personnes que nous avons enquêtées tournent le plus souvent pendant de nombreuses années sans accéder à un statut de locataire de plein droit ou de propriétaire(2).

La courte histoire qui suit nous permet de repérer les aspects humains, matériels et symboliques, de l’accompagnement social au logement pour lequel des intermédiaires, services sociaux locaux ou associations d’aide, ont reçu délégation des pouvoirs publics. C’est une tranche de vie saisie et reconstituée au moment où Jacques R., pris en charge par une association spécialisée dans le logement des plus pauvres, se trouve pour la première fois de sa vie, sans logement et entre à l’asile de nuit. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Edito

logement - accompagnement - habitat - logement d'abord

Valérie COLIN - Année de publication : 2007

Le programme « un chez-soi d’abord » : mauvais objet, nouveau paradigme ?

logement - précarité - rue - logement d'abord - réhabilitation psychosociale

Pauline RHENTER - Année de publication : 2014

Accompagner des personnes âgées précaires

hébergement - vieillissement - logement - aller vers - accompagnement - isolement