Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°51 – Actualité et sens de l’accompagnement au logement (Janvier 2014) // Dans la boite noire du diagnostic social. La construction des situations de ménages par des intervenants sociaux pour décider de l’attribution d’un logement

Dans la boite noire du diagnostic social. La construction des situations de ménages par des intervenants sociaux pour décider de l’attribution d’un logement

Vanessa BROSSARD - chargée de mission à la délégation Rhône-­Alpes de la Fondation Abbé Pierre

Année de publication : 2014

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Sociologie, TRAVAIL SOCIAL, PUBLIC PRECAIRE

Rhizome n°51 – Actualité et sens de l’accompagnement au logement (Janvier 2014)

Le développement au début des années 1990 d’une offre de logement social d’insertion s’est accompagné d’une logique de sélection des publics. Les pratiques de diagnostic sont devenues incontournables dans le secteur de l’habitat pour les plus démunis, en permettant l’affectation des places d’hébergement, la priorisation des demandeurs et l’attribution de logements. Cette logique n’est pas nouvelle. Dans l’histoire de la pauvreté, un tri s’opère parmi les populations pour déterminer des aides à allouer. Les institutions et les dispositifs n’ont de cesse de séparer les publics bénéficiaires, les valides des invalides, les adaptés des inadaptés, les personnes de « bonne» ou de « mauvaise» foi (GEREMECK, 1978)

Les professionnels de l’intervention sociale sont convoqués pour assurer la sélection des publics. Le diagnostic social désigne une méthode d’intervention dans le champ de l’action sociale [il fait partie du référentiel de la profession d’assistant de service social] et cette méthode est enseignée dans les différents cursus de formations qui préparent aux métiers du secteur.

À partir d’une recherche-action conduite durant deux années consécutives, nous nous sommes intéressés au travail de diagnostic mené par des intervenants sociaux d’une association d’insertion par le logement pour déterminer l’accès de ménages défavorisés à des appartements gérés pour le compte de propriétaires privés ; Nous avons analysé le diagnostic en tant qu’objet scientifique et étudié le travail de construction qui s’opère dans un processus. Le point de départ de ce processus est celui de la connaissance biographique d’un ménage en difficulté de logement, et le point d’arrivée est celui d’une décision d’attribution ou de non-attribution d’un logement.

L’enquête de terrain a permis de reconstituer les trajectoires de douze ménages candidats auprès de l’association. Nous avons répertorié la « biographie administrative » de ces ménages, définie comme « l’histoire de la vie d’un sujet ou d’une famille retracée à partir des écrits des agents de l’administration qui ont, pour des raisons diverses, à connaÎtre la vie de ces sujets ou de ces familles» [NICOLAS, 1984, p.43]. Nous avons ensuite reconstitué et examiné les séquences successives du dispositif d’attribution – l’écrit­diagnostic, réalisé à partir d’un entretien avec le candidat, la réunion préparatoire de l’équipe d’accompagnement [lieu de mise en commun des diagnostics], puis enfin la commission d’attribution de logements. Nous avons donc appréhendé le diagnostic à partir d’une double construction : la construction de la situation d’un ménage et celle de la décision d’attribution d’un logement. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Quelle place en Ehpad pour les personnes âgées dites « psychotiques » ?

vieillissement - logement - handicap

Georges JOVELET - Année de publication : 2019

Comment habiter dans la cité ? Difficultés, partenariat, accompagnement (26 juin 2008)

logement - précarité - rue - accompagnement - habitat - partenariat

Orspere-Samdarra - Année de publication : 2008

L’accompagnement au logement : importance, difficultes, risques, exigences (avoir un logement n’est pas habiter)

logement - rue - accompagnement - errance - logement d'abord