Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°39 – Contribution à la notion de paranoia sociale (Juillet 2010) // La paranoïa sociale ordinaire et excessive

La paranoïa sociale ordinaire et excessive

Jean FURTOS - Psychiatre ONSMP

Année de publication : 2010

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES, PUBLIC PRECAIRE

Rhizome n°39 – Contribution à la notion de paranoia sociale (Juillet 2010)

Lorsqu’un jeune sujet dit à un autre qu’il est « complètement parano », tout le monde comprend qu’il s’agit d’une méfiance excessive qui peut rester une simple tendance ou aller jusqu’au drame. C’est dans ce sens que je parle de « paranoïa sociale » : une méfiance à tendance généralisée, l’un des signes les plus sérieux de la précarité qui fait perdre aux membres d’un groupe la confiance mutuelle nécessaire pour vivre en société.

Il n’est pas question dans ce texte de chercher à psychiatriser la société : la paranoïa est d’emblée sociale puisqu’elle implique un ou plusieurs persécuteurs, proches ou lointains, réels et/ou imaginaires, et on a pu montrer qu’elle pouvait nuire gravement à la santé comme… la cigarette [1]. Je postule pourtant l’existence d’un mouvement projectif ordinaire à toute société, traditionnelle ou moderne, caractérisé par le fait que le mal vient toujours du dehors, avec la certitude suffisante et nécessaire qu’un projet inclut une démarcation nette entre amis et ennemis de ce projet ; c’est ce qui définit le politique, pour un certain nombre de penseurs [2]. L’inimitié, dans l’Histoire, peut aller jusqu’à la guerre, ou se transformer en solutions politiques plus pacifiques.

En régime de modernité, cette tendance paranoïaque native est tenue dans des limites socialisantes par l’importance du juridique. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

La débrouille des familles

précarité - prévention - enfance - famille

Pascale JAMOULLE - Année de publication : 2005

Pour une prochaine révolution scientifique en psychiatrie

précarité - exclusion - Etats-Unis

Joshua SPARROW - Année de publication : 2012

Mondialisation et Santé Mentale : la Déclaration de Lyon du 22 octobre 2011, une présentation

clinique - précarité