Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°35 – La clinique change-t-elle? (Juillet 2009) // Augmentation des auto-agressions ?

Augmentation des auto-agressions ?

Didier ROBIN - Psychologue, Psychanalyste et systémicien, Centre Chapelle-aux-Champs, Bruxelles.

Année de publication : 2009

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Psychologie, Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°35 – La clinique change-t-elle? (Juillet 2009)

Ce qui va suivre part d’une intuition clinique. Cela mérite, je crois, d’en retracer le cheminement. J’ai d’abord travaillé dix ans dans un secteur de psychiatrie publique de la région parisienne, au sein d’un centre de crise. Puis, quatorze années dans une communauté thérapeutique spécialisée dans la prise en charge des addictions. Puis de nouveau deux ans dans un service de psychiatrie aiguë. A mon retour en psychiatrie, j’ai été frappé par l’ampleur des troubles anxieux et dépressifs. Elle me semblait nouvelle par rapport à ce que j’avais connu en banlieue parisienne où l’acuité se traduisait le plus souvent par des états délirants schizophréniques, paranoïaques, maniaques, par des « folies hystériques », en tous cas par des « folies » où les constructions délirantes étaient à l’avant plan.

Outre cette ampleur des syndromes anxio-dépressifs, j’ai aussi été frappé par la généralisation des consommations de drogues venant s’ajouter au classique trio du tabac, de l’alcool et du café chez de très nombreux patients ne répondant pas par ailleurs à des profils de « toxicomanes ».

Ces dernières années, mon travail théorique m’avait amené à beaucoup réfléchir sur la clinique des addictions. J’avais essayé de mettre en avant les logiques de survie paradoxales qui les caractérisent ; soit : comment et pourquoi se soigner tout en s’empoisonnant ? Déjà, j’avais été amené à essayer de comprendre les ressorts de l’angoisse et de la dépression.

Retrouvant la psychiatrie aiguë, ce travail où j’avais croisé la lecture de Jacques Lacan avec celle de John Bowlby—avant de revenir au précurseur que fut Imre Hermann—s’est avéré encore précieux ; tout cela donnant un singulier éclairage contemporain à « Malaise dans la culture ». (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Édito

clinique - précarité - accès aux soins - migrations - politique

Christian LAVAL - Année de publication : 2013

Psychiatrie de secteur et santé publique : une relation ambivalente

clinique - soin - secteur psychiatrique - histoire

Nicolas HENCKES - Année de publication : 2014

Mondialisation et Santé Mentale : la Déclaration de Lyon du 22 octobre 2011, une présentation

clinique - précarité - pratiques - mondialisation - lien social