Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°21 – Demandeurs d’asile, un engagement clinique et citoyen (Décembre 2005) // Groupes de parole pour la communauté tchétchène à Nice

Groupes de parole pour la communauté tchétchène à Nice

Bernard AUBIN - Psychiatre, responsable de la mission Médecins du Monde Nice
Agnès GILLINO - Coordinatrice

Année de publication : 2005

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES, PUBLIC MIGRANT, Demandeurs d'asile

Rhizome n°21 – Demandeurs d’asile, un engagement clinique et citoyen (Décembre 2005)

Depuis la fin 2001 et le début de l’année 2002, nous avons assisté à une arrivée massive de demandeurs d’asile venant essentiellement de l’ex Union Soviétique et plus particulièrement de la Tchétchénie, soit au total, pour ces deux années, 1500 personnes toutes nationalités confondues. Aujourd’hui, on estime à environ 1800 personnes la communauté tchétchène à Nice. Dès leur arrivée, toutes ses personnes se sont présentées au centre de soins avec une très forte demande médicale et sociale.

Une demande médicale et une demande sociale

Nous avions l’impression d’une «consommation compulsive» de consultations médicales comme si les représentations qu’a ce public de la médecine occidentale les poussaient à croire que tout pouvait se régler à coup de radios, médicaments, examens divers… et comme si la CMU était un sésame qui devait ouvrir de nombreuses portes. Mais très rapidement, un besoin important d’écoute et d’attention a été perçu de la part de tous les intervenants. Les douleurs psychosomatiques ont pu être identifiées sans pour autant être traitées.

Fin 2002, l’ouverture d’un CADA nous a donné d’autres opportunités d’interventions. Dès son ouverture, les responsables nous ont contacté afin de mettre en place des actions de promotion de la santé. Près de 90% des personnes hébergées sont de nationalité tchétchène. Des focus groupe (un groupe d’hommes, un groupe de femmes et un groupe mixte) ont été organisés au CADA pour recenser les besoins ressentis en matière de santé des personnes hébergées. A l’occasion de ces réunions, les douleurs psychosomatiques ont été longuement évoquées, mais aussi des difficultés liées à la vie actuelle en France. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Parcours d’hébergement et santé mentale : Une étude dans les CHRS de l’Ain. (Rapport final de recherche).

hébergement - insertion - logement d'abord

Lou EINHORN-JARDIN, Halima ZEROUG-VIAL, Mathilde SORBA, Nicolas CHAMBON, Guillaume PEGON et Ruxandra JORIOZ - Année de publication : 2018

La nuit dans les lieux de privation de liberté

hébergement - détention - droit

Adeline HAZAN - Année de publication : 2020

Désarroi des parents, compassion des enfants

hébergement - exil - parentalité - enfance - famille