Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°8 – La psychiatrie publique en questions. 1er volet Paroles de psychiatres (Avril 2002) // La psychiatrie, une discipline médicale

La psychiatrie, une discipline médicale

Thierry BOUGEROL - Professeur des Universités, Praticien Hospitalier, Chef du service de Psychiatrie de l'Adulte, CHU de Grenoble.

Année de publication : 2002

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°8 – La psychiatrie publique en questions. 1er volet Paroles de psychiatres (Avril 2002)

La période actuelle se prête volontiers aux bilans et autres projections vers un avenir par définition incertain. Le champ de la psychiatrie n’échappe pas à ces tentations. Il y échappe d’autant moins que les perspectives de la discipline, et en particulier celles de la psychiatrie publique, sont loin d’être aujourd’hui limpides et la situation actuelle peu encourageante.

Les psychiatres sont en effet aujourd’hui sollicités de toutes parts, considérés qu’ils sont, à tort ou à raison, comme les seuls « spécialistes » de la souffrance psychique et seuls véritables professionnels de la parole et de la consolation. […]

Par ailleurs, certains proposent une réorientation radicale de l’organisation du système de soins qui concrétiserait le passage de la psychiatrie à la santé mentale.

Et la psychiatrie dans tout ça ?

La psychiatrie est pourtant, quoiqu’on en dise parfois, partie intégrante de la médecine, par ses objectifs, le soin spécialisé de malades particuliers, les malades mentaux, mais aussi par ses modèles qui restent des modèles médicaux. Cette spécificité ne saurait faire assimiler le soin psychiatrique à la prise en charge de la souffrance psychique, concept aux limites plus larges sinon largement plus floues. La prise en charge de la souffrance psychique est pourtant d’une évidente nécessité, nécessité sociale qui ne peut s’envisager que par la collaboration d’intervenants aux compétences complémentaires, venant d’horizons différents, psychiatres du secteur sanitaire bien sûr, mais aussi acteurs des structures médico-sociales, du tissu associatif, éducatif ou autre. Dans cette multidisciplinarité, le psychiatre a clairement sa place, certainement comme expert de la dimension médicale de la souffrance psychique mais aussi comme médiateur de l’accès au soin hospitalier. Ce rôle, qui est un rôle clé plaçant naturellement la psychiatrie en situation de coordination des intervenants dans ce champ, ne doit pourtant pas devenir, par un glissement progressif, la nouvelle définition de la discipline. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Trois temps déterminants avec les enfants en danger dans la rue

rue - souffrance psychique - enfance - psychotraumatisme

Eric MESSENS - Année de publication : 2013

«Aujourd’hui, je n’ai vu que de la précarité », Interview de Mohamed SAOUD

clinique - précarité - accès aux soins - souffrance psychique

Jean FURTOS - Année de publication : 2009

Changer de regards pour changer les pratiques (13 mars 2009)

précarité - exclusion - accompagnement - souffrance psychique - prévention