Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°33 – Prendre soin de la professionnalité (Décembre 2008) // Edito

Edito

Christian LAVAL
Claude LOUZOUN

Année de publication : 2008

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SANTE MENTALE, SCIENCES HUMAINES, Sociologie, TRAVAIL SOCIAL, SCIENCES MEDICALES, Médecine

Rhizome n°33 – Prendre soin de la professionnalité (Décembre 2008)

La nouvelle gouvernance s’intéresse aux nouveaux métiers de la santé mentale au moment même où elle pointe une démographie médicale en berne. Elle tente de formaliser un redécoupage des qualifications d’origine afin de faire accréditer à des non médicaux des fonctions réservées jusqu’alors aux médecins

Si cette partition nouvelle concerne particulièrement médecins, infirmiers et psychologues, en fait, la liste des métiers ne cesse de s’allonger depuis un demi-siècle. Le champ professionnel, tel qu’il s’est constitué, arrive à un point critique. La contradiction est structurelle. Tandis que les politiques publiques invitent à une certaine perméabilité des frontières professionnelles, la différentiation de plus en plus segmentée des métiers du soin et du social s’intensifie. Elle est redoublée par une segmentation toujours plus fine des populations. Cette double fragmentation ne facilite ni la visibilité, ni la compréhension de pratiques plurielles et forcément labyrinthiques dans ce contexte : collectifs, partenariat, réseau, territoire, secteurs, programmes : qui fait vraiment quoi ? On perd pied. Sur ce fond de segmentation de fait et d’injonction au Réseau, un sentiment d’altération de sa spécificité (clinique, sociale, éducative, c’est selon) éprouve les professionnels. L’indétermination, et même parfois la confusion des rôles semble être devenue le lot commun de maintes pratiques. Dans le même temps, les cadres d’exercice réglementaire de l’activité se rigidifient.

C’est un phénomène repéré au-delà des frontières nationales. Mais dans le contexte français, les fronts de controverses ouverts par cette évolution sont repérables à différents niveaux : nouvelle organisation des services, délégation de responsabilité, requalification des métiers d’origine, reconnaissance de fonctions de thérapeute à de catégories professionnelles nouvelles… (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Professions en précarités ? (5 octobre 2009)

travail - précarité - accompagnement - professionnalité - usager

Orspere-Samdarra - Année de publication : 2009

Le risque d’un effacement

justice - professionnalité - TRAVAIL SOCIAL

Gilles RAYMOND - Année de publication : 2006

Patients intervenants, médiateurs de santé pairs : quelles figures de la pair-aidance en santé ?

médiation - pair-aidance - savoir expérientiel - professionnalité