Vous êtes ici // Accueil // Publications // Le Goût de vivre et la connaissance chez Teilhard de Chardin : une précompréhension de la clinique psychosociale de notre temps. Conférence faite aux Amis de Teilhard de Chardin.

Le Goût de vivre et la connaissance chez Teilhard de Chardin : une précompréhension de la clinique psychosociale de notre temps. Conférence faite aux Amis de Teilhard de Chardin.

Jean FURTOS

Année de publication : 2008

Type de ressources : Articles scientifiques - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES, PUBLIC PRECAIRE

Télécharger le PDF

Le psychiatre que je suis, lorsqu’il s’exprime en tant que tel, n’aime pas trop parler de spiritualité, au nom de la décision hippocratique millénaire de sortir la médecine des temples. Pourtant, même pour un médecin laïque, la spiritualité est là, mais dans le coeur, dans l’implicite de ce qui l’anime. C’est pourquoi, lorsque Jean-Pierre Frésafond m’a demandé cette conférence, j’ai accepté de confiance et je ne le regrette pas.

En effet, le thème énigmatique de la connaissance au goût de vivre pose l’une des questions, cruciales de notre époque : la perte du goût de vivre, qui n’est autre que la dépression, cette plaie atone de la société des individus , serait elle en connexion avec un déficit de connaissance ? Mais alors qu’est-ce que la connaissance ?

La question mérite en tous les cas d’être posée puisque 30% des individus de nos sociétés occidentales ont eu, ont ou auront une dépression sévère dans leur vie, sans compter les pathologies proches ou corrélées.

Pour éviter les ambiguïtés, précisons les mots : la connaissance n’est pas le savoir, n’est pas avoir de l’instruction, n’est pas apprendre des connaissances, ce qui est cependant important mais ne constitue pas la connaissance. Quand au goût de vivre, il n’est pas réductible à l’hédonisme, la recherche du plaisir pour sa propre jouissance.

Le plan que je propose est le suivant :

  • dans une première partie, je donnerai ma lecture de Teilhard, eu égard au thème qui m’a été confié,
  • puis j’en rapprocherai ce qui a croisé mes recherches sur le plan de l’approche psychosociale de notre temps,
  • avant de revenir sur quelques principes destinés à protéger le goût de vivre. (…)

Publications similaires

LE COIN DU CLINICIEN Une clinique de l’humain

clinique - précarité - exclusion - identité

Pierre MORCELLET - Année de publication : 2001

Edito

précarité - genre - femme

Marie GILLOOTS - Année de publication : 2003

Paroles d’un médecin de banlieue

précarité - médecine générale - témoignage - politique de la ville