Vous êtes ici // Accueil // Publications // La prise en charge des migrants en santé mentale. Enquête sur l’élargissement du réseau de prise en charge des migrants précaires vers les psychiatres libéraux.

La prise en charge des migrants en santé mentale. Enquête sur l’élargissement du réseau de prise en charge des migrants précaires vers les psychiatres libéraux.

Vincent TREMBLAY

Année de publication : 2016

Type de ressources : Mémoires et thèses - Thématique : SANTE MENTALE, SCIENCES HUMAINES, Sociologie, Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES, PUBLIC MIGRANT

Télécharger le PDF

Introduction

Positionnement personnel

Etudiant en master 2 de sociologie appliquée au développement local à l’université Lumière Lyon 2, j’ai effectué mon stage à l’Orspere-Samdarra au centre hospitalier le Vinatier à Bron du premier février au quinze juillet 2016.

J’apprécie depuis plusieurs années la sociologie pour le savoir théorique qu’elle m’apporte : j’aime la théorie sociologique et l’épistémologie. Mais avec le temps vient une question incontournable il me semble : celle de l’utilité d’un savoir. En effet, la question de l’utilité du savoir sociologique ne va pas de soi, surtout s’il reste cloisonné entre les murs de l’université. M’inscrire en sociologie appliquée au développement local était pour moi une réponse à cette attente qui était la mienne : mettre ce que j’avais appris en sociologie au service de quelque chose d’utile et rendre le savoir mobilisable et utilisable concrètement. De plus, d’un point de vue purement personnel, le fait de me sentir utile, notamment en voyant les conséquences sociales de mon travail, m’est indispensable.

Dans cette perspective, mon stage à l’Orspere-Samdarra a aussi répondu à mes attentes dans le sens où il s’agit d’une structure qui mêle une dimension de recherche à une dimension opérationnelle. En effet, l’Orspere-Samdarra m’a permis de répondre d’une part à mon besoin de continuer d’alimenter mes réflexions sociologiques sur des thématiques qui me tiennent à coeur (et notamment le lien entre santé mentale et précarité) et d’autre part de nourrir avec ces réflexions une fin pratique et opérationnelle. Le projet auquel j’ai participé pendant presque six mois en est d’ailleurs un bon exemple comme je l’expliciterais plus loin.
Mais avant de revenir plus en profondeur sur le projet qui a constitué le coeur de mon stage et de ce mémoire, il me semble important de présenter ma structure de stage plus en détails. (…)

Publications similaires

Demandeurs d’asile en CMP

accès aux soins - interprétariat - psychotraumatisme - témoignage

Samira RICHER et Sihem REDJEB - Année de publication : 2005

Comment « prendre soin » des mineurs non accompagnés ?

accompagnement - accès aux soins - migration - mineur non accompagné (MNA)

Maëlle GOURIFF - Année de publication : 2018

CMP, terre d’asile

accès aux soins - souffrance psychique - asile - enfance - réseau