Vous êtes ici // Accueil // Évènements et formations // Évènements à venir // Journée d’étude « Soutenir le pouvoir d’agir des personnes concernées par la migration »

Journée d’étude « Soutenir le pouvoir d’agir des personnes concernées par la migration »

L'Orspere-Samdarra organise une journée d'étude "Soutenir le pouvoir d'agir des personnes concernées par la migration" le mercredi 1er février 2023 au Centre Hospitalier le Vinatier (Lyon-Bron). Cette journée d'étude sera également diffusée en direct sur Youtube.

Inscription en cours

Télécharger l’affiche et l’argumentaire (PDF)

Argumentaire

Aujourd’hui, l’importance de développer le pouvoir d’agir des personnes concernées et des professionnels est aussi bien soulignée dans les domaines sociaux que sanitaires. Toutefois il semblerait que ce concept et les pratiques qui en découlent soient moins thématisés dans le champ de la demande d’asile et plus globalement de la migration.

C’est pourquoi l’Observatoire avait organisé le séminaire « Paroles, expériences et migration » à partir duquel un collectif de personnes concernées a pu porter une réflexion sur les difficultés rencontrées et les ressources mobilisées lors du parcours de demande d’asile. Ces échanges ont donné lieu à la publication de l’ouvrage « Le parcours du combattant. Expériences plurielles de la demande d’asile en France » (édité par Les Presses de Rhizome en 2022) qui aura une place toute particulière au cours de la journée d’étude.

L’enjeu de cette journée est donc de penser les liens entre les épreuves liées à la migration et le pouvoir d’agir. Les interventions, réalisées par des personnes directement concernées, des universitaires et des professionnels, présenteront des réflexions et des initiatives en cours.

La journée s’articule autour de trois tables rondes, qui sont autant de propositions qui visent à soutenir le pouvoir d’agir des personnes migrantes.

  • Favoriser l’émergence de la parole des personnes concernées par la migration

Si l’injonction à la participation des personnes concernées est très présente aujourd’hui, comment cela se traduit dans les dispositifs pour personnes migrantes (centres d’hébergement, lieux d’accueil…) ?
Cette première table ronde thématisera l’implication des personnes au sein de projets où l’expression de la parole est non centrale. Permettre l’émergence d’une parole individuelle participe a priori à reconnaître les personnes, au-delà des assignations et des catégories. Toutefois, il importe également de réfléchir à la mise en place d’espaces et de cadres dédiés qui permettent l’expression et l’écoute.

  • Développer le soutien psychosocial

Proposer un soutien psychosocial nous semble être un levier majeur pour permettre aux personnes migrantes d’être accompagnées en tant qu’actrices de leur parcours. Pour des personnes en attente d’être régularisées, il semble fondamental de s’inscrire dans un collectif et de valoriser ses compétences qui ont pu être fragilisées par la précarité et la migration. Des initiatives de ce type existent aussi bien en santé mentale que dans des structures d’accompagnement social et au sein de projets de créations artistiques. Elles seront présentées et discutées durant cette table ronde.

  • Promouvoir la médiation et la pair-aidance

Quelles expériences valent compétences ? À travers quelques exemples d’initiatives, nous verrons l’intérêt du développement de la pair-aidance du côté des personnes concernées par la migration, mais aussi du côté des institutions d’accompagnement et de soin. Nous aborderons également l’importance des formations pour des métiers en devenir.

Programme

Le programme sera bientôt disponible.

Au Centre Hospitalier Le Vinatier
Le mercredi 01 février 2023 de 09h à 16h30
CH Le Vinatier - Amphithéâtre, Bâtiment 415, 2e étage
110 places
INSCRIPTION EN COURS
En direct sur YouTube
Le mercredi 01 février 2023 de 09h à 16h30
En direct sur Youtube
INSCRIPTION EN COURS