Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome 80-81 – Échos de la violence // Bérurier Noir : transformer la violence en l’énergie d’une jeunesse solidaire

Bérurier Noir : transformer la violence en l’énergie d’une jeunesse solidaire

François Guillemot - Historien, ingénieur de recherche CNRS – Institut d’Asie orientale — UMR 5062 — ENS de Lyon

Année de publication : 2021

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SANTE MENTALE

Rhizome 80-81 – Échos de la violence

Rhizome : Pouvez-vous nous restituer le contexte social et politique en France dans les années 1970 ?

François Guillemot : Étant né dans les années 1960, le rapport à la violence de ma génération est assez évident. Trop petit pour me souvenir de mai 1968, les soubresauts de ce large mouvement de révolte ont par contre eu un impact sur mon adolescence. En effet, j’ai été en particulier touché par ce que plusieurs pays d’Europe ont traversé lors des « années de plomb1 », avec les mouvements révolutionnaires urbains d’ultragauche ou anarchistes2. Ce qui a été identifié comme une « stratégie de la tension » pour l’Italie avait aussi son pendant en France avec l’avènement des Autonomes3. Tous ces mouvements se réclamaient de la violence révolutionnaire, une « contre-violence offensive » contre la « violence d’État ». (…)

Télécharger l’article en PDF

Publications similaires

Épuisement des réseaux de solidarité primaire : le parti pris de l’étayage

souffrance psychique - solidarité - partenariat - réseau - crise

Mylène FRAPPAS - Année de publication : 2011

Une catégorie qui gomme les identités

exclusion - solidarité - identité

Marie-Odile DUFOUR - Année de publication : 2007

Agriculteurs et précarité. Un profil particulier ?

précarité - solidarité - ruralité - agriculture - professionnalité