Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°77 – Révéler la nuit (juillet 2020) // Réduire les risques la nuit avec les personnes travailleuses du sexe

Réduire les risques la nuit avec les personnes travailleuses du sexe

Paul BOLO - Président de l’association Paloma, Nantes
Irène ABOUDARAM - Membre du conseil d’administration de l’association Paloma, Nantes
Maïwenn HENRIQUET - Intervenante santé, Association Paloma, Nantes

Année de publication : 2020

Type de ressources : Rhizome - Thématique : TRAVAIL SOCIAL, SCIENCES MEDICALES, Médecine, PUBLIC MIGRANT, PUBLIC PRECAIRE

Rhizome n°77 – Révéler la nuit (juillet 2020)

« Why ministry decides for me I should stop, are they going to pay my bills? Are they going to share documents for everybody(1)? »

« Je n’en peux plus du bruit la nuit, il y a des préservatifs par terre, mes enfants marchent dessus le matin ça peut transmettre des maladies ! Je n’ai pas envie de parler de la prostitution à mes enfants ! Que fait la police(2) ? »

Paloma est une association de santé communautaire basée à Nantes qui accompagne tou.te.s les travailleur.se.s du sexe de manière sans jugement, mais dont le public est majoritairement composé de personnes migrantes. Ce public allie le travail du sexe avec un parcours migratoire qui, pour certain.e.s, dure depuis plusieurs années.

Joy, Glory, Success, Cristina, Angela sont des pseudos utilisés par des femmes qui ont quitté leur pays et travaillent dans la rue, la nuit, à Nantes. Parce qu’elles proposent des services sexuels tarifés, elles sont la cible d’insultes, de fantasmes et de représentations erronées. Là où certain.e.s voient des victimes ou des esclaves, nous voyons des personnes qui mettent en place une stratégie de survie en mobilisant des compétences et des capacités d’adaptation exceptionnelles, et décidons de leur redonner du pouvoir d’agir. L’empowerment, le non-jugement et la réduction des risques sont les principes qui sous-tendent les actions de Paloma.

Les personnes que nous accompagnons n’ont pas suivi un même parcours – le parcours unique, par ailleurs, n’existe pas. Chacune d’elles a été confrontée à des événements, des émotions, des vécus et des réalités différentes. Ainsi, l’exercice du travail du sexe peut avoir été débuté récemment ou depuis longtemps et a pu être entrecoupé de pauses, tout cela dépendant des contextes de vie. La force du travail de Paloma est de pouvoir reconnaître cette diversité, d’accompagner les personnes en considérant leurs temporalités, leurs préoccupations et leurs capacités. Nous portons également une attention particulière au fait de ne pas imposer de projets aux personnes auprès de qui nous intervenons, tout en garantissant leurs accès aux soins et aux droits(3). L’Association dénonce toutes les formes de violences que ces hommes et ces femmes peuvent subir ainsi que leurs conséquences néfastes sur leur santé(4). (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Quelques enjeux de la contrainte mise en œuvre en soins ambulatoires

aller vers - consentement

Delphine MOREAU - Année de publication : 2011

Les sentinelles

précarité - aller vers - accès aux soins - migration - éthique

Michel GIAMALIS - Année de publication : 2018

Pièce café

aller vers - exclusion - souffrance psychique - chômage