Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°77 – Révéler la nuit (juillet 2020) // La nuit dans les lieux de privation de liberté

La nuit dans les lieux de privation de liberté

Adeline HAZAN - Contrôleure générale des lieux de privation de liberté, Paris

Année de publication : 2020

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES, PUBLIC PRECAIRE

Rhizome n°77 – Révéler la nuit (juillet 2020)

Le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) est une autorité administrative indépendante, chargée de contrôler les conditions de prise en charge des personnes enfermées, qu’elles se trouvent en prison, en garde à vue, dans un établissement de santé mentale, en centre de rétention administrative pour étrangers, dans les geôles d’un tribunal ou en centre éducatif fermé pour mineurs, afin de s’assurer du respect de leurs droits.

Le CGLPL constate régulièrement que la notion de « nuit » renvoie à des organisations et des durées très hétérogènes. Ce qui est considéré comme « la nuit » dans les lieux de privation de liberté ne s’aligne pas sur la période entre le coucher et le lever du soleil, pas plus que sur la durée raisonnable du sommeil, mais répond uniquement à des considérations de gestion des ressources humaines. En effet, les agents de jour sont généralement relevés entre 19 h et 21 h, et les équipes de nuit quittent leur service entre 7 h et 8 h. Durant ce laps de temps, les personnes privées de liberté doivent demeurer dans leur chambre ou dans leur cellule. Ainsi, en prison, la dernière ouverture des portes correspond au dîner, servi généralement très tôt, entre 17 h et 18 h. Il faut ensuite attendre le lendemain matin, vers 7 h, pour avoir un contact physique avec un agent. Cette durée paraît plus adaptée dans les établissements de santé mentale, les centres éducatifs fermés ou les centres de rétention administrative, où la nuit s’étend généralement de 22 h 30 à 7 h. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Être présent pour ceux qui ne dorment pas

hébergement

Naël ALI - Année de publication : 2020

Une histoire d’amour « hivernale »

hébergement - clinique - accueil

Rached SFAR - Année de publication : 2009

L’accueil inconditionnel en centre d’hébergement et de réinsertion sociale

hébergement - animaux - accompagnement - témoignage