Vous êtes ici // Accueil // Publications // La berceuse en langue maternelle, possible berceau d’une reconstruction ?

La berceuse en langue maternelle, possible berceau d’une reconstruction ?

Dominique GEORGE

Année de publication : 2019

Type de ressources : Mémoires et thèses - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Psychologie, TRAVAIL SOCIAL, PUBLIC MIGRANT

Télécharger le PDF

Introduction

Au cours de mon exercice professionnel de puéricultrice de Protection Maternelle et Infantile (PMI) j’ai travaillé de nombreuses années dans des quartiers classés en « zone urbaine sensible » (ZUS). Ces territoires sont des espaces infra-urbains définis en 1996 par les pouvoirs publics pour être la cible prioritaire de la politique de la ville, en fonction des considérations locales liées aux difficultés que connaissent les habitants de ces territoires. (1) Les caractéristiques des populations habitant en ZUS ont peu évolué depuis 1999. On retrouve un pourcentage élevé d’enfants de moins de 6ans et de jeunes de moins de 20ans, des familles nombreuses souvent monoparentales, en grand nombre issues de l’immigration, un taux de formation et d’activité ainsi qu’une mobilité résidentielle plus faible que dans les communes englobantes.

En ce qui concerne les indicateurs de santé on note :

  • une densité des établissements de santé deux fois plus faible, à l’exception des pharmacies
    qui apparaît plus homogène.
  • des problèmes de surpoids, obésité, problèmes dentaires et troubles de la vision non traités qui affectent plus souvent les enfants scolarisés en ZUS. Suite à la création en 1998 des Permanences d’accès aux soins de santé (PASS) au profit des personnes en situation de précarité « visant à faciliter leur accès au système de santé et à les accompagner dans les démarches nécessaires à la reconnaissance de leurs droits », on constate en 2003 que près de 60% des PASS de métropole sont situées dans une commune ayant au moins une ZUS. L’ensemble de ces critères sont significatifs de la pauvreté. Les services de PMI trouvent naturellement leur raison d’exister auprès de ces populations vulnérables. (…)

Publications similaires

Entre exil traumatique et carence d’asile : une parentalité précarisée

clinique - précarité - exil - asile - parentalité - psychotraumatisme

Nicolas MERYGLOD et Valérie COLIN - Année de publication : 2009

Explorer les liens entre psychose et traumatisme. Mémoires, p. 12-13

exil - migration - violence - psychotraumatisme

Halima ZEROUG-VIAL - Année de publication : 2016

Écoute et interprétation médicale et sociale dans l’entre-deux

exil - interprétariat - éthique