Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°74 – Vivre le vieillissement (décembre 2019) // Enjeux éthiques du consentement à l’entrée en Ehpad

Enjeux éthiques du consentement à l’entrée en Ehpad

Véronique LEFEBVRE DES NOETTES - Psychiatre du sujet âgé (AP-HP), Docteure en Philosophie pratique et éthique médicale (UPEM), chercheuse associée au LIPHA EA 737, Limeil-Brévannes

Année de publication : 2019

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Sociologie, Sciences politiques

Rhizome n°74 – Vivre le vieillissement (décembre 2019)

« Bonjour, monsieur, nous venons avec l’assistante sociale et la psychologue vous annoncer que vous partez demain en maison de retraite… vous savez, celle qu’on est allés visiter avec votre petite-fille il y a une semaine ? – Allez-y vous-même, répond Raymond (1). J’irai jamais, moi ce que je veux, c’est rester chez moi avec ma petite femme et mes enfants ! » Ce patient âgé de 95 ans, ancien ingénieur, veuf depuis un an, refuse catégoriquement l’idée d’entrer en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), qu’il avait pourtant choisi avec ses enfants et dûment visité. Ces derniers avaient donné leur accord financier, vendu le logement occupé par Raymond et agi en concertation avec l’équipe. Leur père avait fait cinq chutes graves en quelques semaines et des voisins l’avaient retrouvé gisant au sol avec un départ de feu dans la cuisine. En effet, Raymond est aujourd’hui très dépendant pour les actes de la vie quotidienne, ne marche plus seul et souffre de la maladie d’Alzheimer à un stade sévère altérant son jugement et son raisonnement.

Raymond oublie à mesure, oublie qu’il oublie et qu’il s’oublie… Raymond se perçoit jeune et dans la force de l’âge ; Raymond vit dans une présentification du passé : il veut rentrer chez lui avec sa petite femme et ses enfants. Nous, l’équipe soignante et ses enfants, le percevons comme un vieil homme, fatigué, dépendant, qui ne peut plus rester au domicile sans se mettre en danger physique, psychique et social… Tout a été fait dans les règles et le respect des bonnes pratiques et, pourtant, le réel se dérobe, il se cogne au refus catégorique de Raymond d’aller en Ehpad. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Les sans-abri vieillissants du métro parisien

hébergement - vieillissement - habiter - aller vers - maraude - sans-abris

Odile MACCHI - Année de publication : 2019

De la haine à la peine…Voir à la paix. Mettre des mots sur l’altéritépour améliorer les relations de soins à domicile dans un contexte multiculturel.

vieillissement - accompagnement - migration

Dominique AWLISHIE - Année de publication : 2017

Paroles de vieux debout

vieillissement - groupe de parole - autonomie - écoute