Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°72 – Les animaux pansent (juillet 2019) // « À la rue avec les chiens, c’est rock’n’roll »

« À la rue avec les chiens, c’est rock’n’roll »

Ben - Hébergé au centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) Carteret, Lyon

Année de publication : 2019

Type de ressources : Rhizome - Thématique : PUBLIC PRECAIRE

Rhizome n°72 – Les animaux pansent (juillet 2019)

Rhizome : Quels rapports avez-vous avec vos chiens ? Comment décririez-vous votre parcours de rue avec eux ?

Ben : J’ai deux chiens, Zyko et Zyra. Ils étaient petits quand je les ai eus et j’étais à la rue. Enfant, j’ai toujours grandi avec des chiens. J’ai passé quelques années sans en avoir, puis j’en ai finalement adopté un premier, puis un deuxième. Le premier avait été abandonné. J’avais offert le deuxième à une personne qui me l’a par la suite rendu et finalement je l’ai gardé. Ils sont âgés aujourd’hui, ils ont respectivement 11 et 9 ans.

À la rue avec les chiens, c’est rock’n’roll. De manière générale, on remarque que les passants ont peur quand ils croisent une personne sans domicile avec des chiens. Lorsqu’on est sans domicile et qu’on adopte un chien, on a une responsabilité. Une relation forte se construit avec les chiens. Elle est aussi différente de la relation qui se crée entre une personne qui travaille et son chien, par exemple. Lorsqu’on a un chien, on ne peut plus faire les mêmes choses comme quand on était tout seul, même dans des situations simples du quotidien. Par exemple, pour manger quelque part, on doit obligatoirement manger en terrasse, puisque les chiens sont interdits à l’intérieur. Si on a besoin d’aller au supermarché, on est aussi obligé de les laisser attachés à l’extérieur. Comme on ne peut pas les laisser seuls, on ne peut pas assister à une séance de cinéma pendant quelques heures, par exemple. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

La rue comme addiction

hébergement - habiter - rue - accompagnement - addiction - témoignage

Jean-François KRZYZANIAK - Année de publication : 2019

Demandeurs d’asile : 15 ans d’observation au jour le jour d’une Équipe Mobile Psychiatrie Précarité

hébergement - rue - psychotraumatisme - équipe mobile

Olivier JAN - Année de publication : 2013

Bénéficier d’une protection internationale… Et après ? Pour une prise en charge effective en santé mentale. Etat des lieux sur l’accès aux soins et la santé mentale des personnes bénéficiaires de la protection internationale en région Auvergne-Rhône-alpes.

hébergement - accès aux soins - asile - interprétariat - psychotraumatisme - protection internationale - inclusion - réseau