Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°69-70 – Soigner le traumatisme ? (décembre 2018) // Traumatismes et psychoses en questions

Traumatismes et psychoses en questions

Pénélope LAURENT-NOYE - Cocréatrice de l’antenne lyonnaise du Réseau français sur l’entente de voix (2015-2017), Porteuse du projet Sensorialités multiples/REV à Aubenas (2018-2019)

Année de publication : 2018

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°69-70 – Soigner le traumatisme ? (décembre 2018)

Les Frontalières

Mon « identité de naissance » est Pénélope Laurent-Noye, Les Frontalières (1) est mon « identité de travail ». J’ai 30 ans. Depuis l’enfance, je m’étonne au quotidien d’un certain type de perceptions sensorielles avec lesquelles je vis et que je choisis de nommer à présent « émergences auditives visuelles ». Je suis danseuse improvisatrice, facilitatrice de groupes de parole et animatrice des ateliers en arts de l’attention au sein de la compagnie Radix/Les Frontalières (2) et du projet Sensorialités multiples (3). À la fin de l’automne 2015, quelques semaines après avoir participé à une formation animée par Will Hall à Paris, organisée par l’association REV France (5) et intitulée « Nouvelles perspectives dans la psychose », je me suis engagée dans la création de l’antenne lyonnaise du Réseau sur l’entente de voix pendant l’hiver 2015-16 aux côtés d’Alix, Milène, Vanessa, Anne-Sophie, Jérémy. Depuis 2016, je me forme régulièrement aux techniques de l’introspection descriptive en assistant aux stages de Pierre Vermersch et de membres du Groupe de recherche sur l’explicitation (Grex (6)). Je suis titulaire du certificat d’université à la pleine conscience (mindfulness) du Pôle de formation continue de la faculté de médecine de l’Université libre de Bruxelles (Belgique) depuis 2018.

Rhizome : Pouvez-vous présenter le groupe Sensorialités multiples ?

Les Frontalières : En ouverture de mon engagement dans la coconstruction de la dynamique du Réseau sur l’entente de voix (REV) Lyon, j’ai éprouvé le besoin de participer à élargir le champ des possibles pour se rencontrer et s’auto-informer sur nos « perceptions sensorielles subtiles » (je préfère ce terme à celui de « perceptions atypiques », qui impliquerait que je sois en train de m’exprimer depuis un point de vue neurotypique, ce qui n’est pas le cas). J’ai formulé le propos du projet Sensorialités multiples lorsque je participais encore aux actions du réseau lyonnais en 2017, mais en 2018, Sensorialités multiples est devenu une entité totalement distincte de l’antenne lyonnaise du REV, son centre de gravité est situé en Ardèche, sur le secteur d’Aubenas. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Au-delà du traumatisme: pratique d’une psychiatrie en EMPP

traumatisme - équipe mobile - migrations - souffrance psychique - soin - EMPP

Claire GEKIERE - Année de publication : 2017

La situation traumatisante des réfugiés

traumatisme - dignité

Olivier DOUVILLE - Année de publication : 2018

Les impasses du harcèlement moral

traumatisme - souffrance au travail - souffrance - victime - harcèlement