Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°60 – Sexualités (Juin 2016) // VIH/sida, l’épidémie qui a révolutionné la sexualité ?

VIH/sida, l’épidémie qui a révolutionné la sexualité ?

Gabriel GIRARD - Sociologue, post-doctorant à l’Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal www.gabriel-girard.net

Année de publication : 2016

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Santé publique, Sociologie

Rhizome n°60 – Sexualités (Juin 2016)

Apparue au début des années 1980, l’épidémie de VIH1/sida a profondément transformé la compréhension et la prise en charge de la sexualité dans les sociétés contemporaines. Historiquement, d’autres maladies sexuellement transmissibles l’ont précédé, comme la syphilis. Mais le VIH s’en distingue à plusieurs titres. D’abord par son issue mortelle à courte échéance, en l’absence de traitement. Ensuite par les caractéristiques sociologiques des personnes affectées dans les pays du Nord : de jeunes adultes, pour la plupart issus des minorités sexuelles, racisées et/ou de populations précarisées. Enfin, la réponse au VIH a donné lieu à un mouvement social original, qui a contribué à redéfinir la sexualité en tant qu’objet de santé publique.

1981 – 1995 : l’urgence de comprendre et d’agir

La découverte des premiers cas de sida, en juin 1981 aux États-Unis, résonne comme un coup de tonnerre. De jeunes hommes, homosexuels, sont emportés en quelques semaines par des maladies habituellement associées à un système immunitaire déficient. Très vite, des cas similaires sont identifiés dans d’autres régions du monde, suscitant une inquiétude grandissante. Dans les communautés gaies anglo-saxonnes, la mobilisation se dessine : les malades meurent souvent isolés, car rejetés par leur famille ; mais les premiers activistes craignent également que la nouvelle maladie serve de prétexte à une réaction morale vis-à-vis des modes de vie homosexuels. En 1983, le VIH est identifié, et ses modes de transmission sont établis avec certitude : les sécrétions sexuelles, le lait maternel et le sang. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Tout est possible puisque rien n’est attendu

professionalité - prévention - pratiques - rencontre

Christel HUMBERT - Année de publication : 2013

Création d’une Unité Mobile d’Action Psychiatrique Pour Personnes Précarisées à Rouen

précarité - prévention - réseau - UMAPPP - collaboration

UMAPPP (Rouen) - Année de publication : 2000

Attachement et mondialisation : l’infanticide, signe d’un malaise dans la parentalité

prévention - mondialisation - parentalité - enfance - attachement - maternité