Vous êtes ici // Accueil // Publications // Les cours de français pour les demandeurs d’asile

Les cours de français pour les demandeurs d’asile

Marc DOSDOGHROUYAN

Année de publication : 2016

Type de ressources : Mémoires et thèses - Thématique : SANTE MENTALE, TRAVAIL SOCIAL, PUBLIC MIGRANT

Télécharger le PDF

Préambule

A Lyon et à sa périphérie, diverses associations m’ont permis d’enseigner la langue française aux immigrés, notamment aux demandeurs d’asile. Dans ce mémoire, seule une association de Villeurbanne sera au centre de mes propos car elle a été l’objet de la plupart de mes expériences théoriques et pratiques réalisées entre Mars 2005 et Juin 2014.

Sans diplôme, j’ai pu exercer ce métier « librement », sans les contraintes habituelles et inhérentes à la vie professionnelle. L’absence de hiérarchie me permettait notamment de définir les choix d’actions, et de compléter mes journées en me dirigeant vers le lieu même où vivent les demandeurs d’asile (en CADA).

Tout en étant « chômeur », cet engagement m’a conduit à initier des études en anthropologie
sociale et culturelle à l’université Lyon 2 (2008 à 2012), à m’ouvrir sur la question du droit des
étrangers et des « politiques sanitaires et sociales » en France, pour finalement me permettre de postuler dans un lycée privé et enseigner le français à des mineurs isolés étrangers entre septembre 2014 et juin 2015.

Autres avantages, cette association m’a conduit aussi à appréhender « les métiers du social ».
Le contact auprès des demandeurs d’asile m’a permis de comprendre l’impact des rencontres avec des personnes dont le statut est précaire. Ces dernières suscitent des interventions diverses, et m’ont motivé à investir des champs complémentaires à l’enseignement tels que le proposent le DIU. Enfin, les diverses institutions qui accompagnent les demandeurs d’asile dans leur « parcours d’exil », les équipes de bénévoles et de professionnels m’ont permis de compléter mon apprentissage d’un métier en lien avec le droit et la santé, étendue sur une dizaine d’années, et qui me permettront d’étayer mes propos tout au long de ce mémoire. Sur le plan de la méthode, outre les théories transmises pendant le DIU « santé, société, migration », divers courants de la sociologie, de la psychologie de la santé, de la psychologie sociale, de l’anthropologie, mes pratiques quotidiennes, vécues notamment dans l’association « Accueil et Avenir », seront les outils principaux utilisés pour appréhender les enjeux multiples des cours de français pour les demandeurs d’asile. (…)

Publications similaires

Rencontre avec une femme enceinte en situation de migration et de ruptures.

accompagnement - accès aux soins - exil - migration - errance - maternité

Ariadni SCHMITZ - Année de publication : 2014

Enjeux et paradoxes du travail social de nuit

hébergement - aller vers - accompagnement - maraude

Maud BIGOT - Année de publication : 2020

« Je ne peux pas faire autrement » : Rôle familial et liens familiaux dans le processus de soins : Un infirmier à la rencontre de deux femmes immigrées, atteintes de schizophrénie.

accompagnement - migration - schizophrénie - aidant