Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°58 – La participation des usagers en santé mentale (Novembre 2015) // Former en glissant du statut d’expert à celui de patient

Former en glissant du statut d’expert à celui de patient

Marianne SCHOENDORFF - Conceptrice d’intervention en éducation thérapeutique du patient Coordinatrice du GEM Iceberg qui regroupe des personnes atteintes de troubles bipolaires

Année de publication : 2015

Type de ressources : Rhizome

Rhizome n°58 – La participation des usagers en santé mentale (Novembre 2015)

J’ai 50 ans, je suis porteuse d’un diagnostic de troubles bipolaires depuis l’âge de 17 ans. Je suis coordinatrice d’un groupe d’entraide mutuelle depuis une dizaine d’années à Lyon. J’ai décidé de me former en tant que patiente et ai obtenu un master en éducation thérapeutique à l’Université Pierre et Marie Curie, à Paris. Je ne suis jamais très à l’aise avec le terme de « patiente experte », mais c’est actuellement celui qui est utilisé.

Aujourd’hui, il m’arrive d’intervenir dans des facultés de médecine à l’invitation d’enseignants de sciences humaines et sociales et de psychiatrie. J’avais déjà participé à un cycle de formation intitulé « la souffrance psychique » auprès d’agents territoriaux (médecins, infirmiers, assistant-e-s social-e-s). Sur trois jours de formation, j’intervenais une matinée, à la suite des interventions d’un psychiatre, d’un travailleur social et d’un sociologue.

La commande qui m’avait été faite était large : aborder la souffrance psychique du point de vue des malades. Mon objectif était dans cette matinée évidemment de ne pas aborder toute la souffrance psychique parce que, j’en étais de toute façon pas capable, et puis je ne suis pas porteuse de toute la souffrance psychique du monde ! Mon objectif, c’était d’essayer de cheminer avec tous les participants autour de la notion de stigmatisation de la maladie mentale, du point de vue de l’accompagnant, et aussi du point de vue de l’accompagné, à partir d’une situation de retournement vécue in situ. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Les Espaces Conviviaux Citoyens

Groupe d'entraide mutuelle (GEM) - stigmatisation - inclusion

Martine DUTOIT - Année de publication : 2007

Psychiatrisés en lutte, usagers, Gemeurs,… : une cartographie des différentes formes de participation

Groupe d'entraide mutuelle (GEM) - participation - pouvoir d'agir - usager

Aurélien TROISOEUFS et Benoît EYRAUD - Année de publication : 2015

La pairaidance en santé mentale

pair-aidance - Groupe d'entraide mutuelle (GEM) - usager