Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°56 – Prison, santé mentale et soin (Avril 2015) // Entretien avec Eve Bécache, Psychiatre à l’UHSA

Entretien avec Eve Bécache, Psychiatre à l’UHSA

Eve BECACHE - Psychiatre à l’UHSA

Année de publication : 2015

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°56 – Prison, santé mentale et soin (Avril 2015)

Rhizome : Pouvez-vous nous situer le contexte de l’ouverture de l’UHSA ?

Eve Bécache : Nous avons ouvert en mai 2010. Le postulat des Unités Hospitalières Spécialement Aménagées (UHSA), c’est de permettre une hospitalisation librement consentie aux personnes détenues, ne pas limiter la durée d’hospitalisation pour des raisons sécuritaires, et surtout, leur proposer des conditions d’hospitalisation dignes. Avant 1994, les médecins intervenant en prison étaient nommés par le Ministère de la Justice. Depuis, nous dépendons du Ministère de la Santé. L’UHSA vise à être un service hospitalier standard, ou en tout cas le plus standard possible, qui se cale sur le fonctionnement de l’hôpital ordinaire, avec des murs pénitentiaires, ce qui évite la présence des surveillants dans les services de soins. Nous faisons de la médecine, avec un projet médical qui nous appartient. Patient détenu ne signifie pas patient dangereux. Le postulat de base de l’UHSA, c’est l’égalité face aux soins. Notre durée moyenne d’hospitalisation est d’environ 70 jours, comme le reste de l’hôpital. Nous ne sommes pas limités, parce que les murs suffisent pour la sécurité.

R : Avez-vous de bons rapports avec l’administration pénitentiaire ?

EB : Nous sommes soignants. On a toujours une référence médicale. Notre référence administrative n’est pas l’administration pénitentiaire mais la santé. C’est une structure à double tutelle (justice à 15 %, santé à 85 %), mais chacun a sa place. Il ne faut pas se confondre. Quand nous soignons en prison, nous sommes prestataires de service à l’intérieur, tandis que là, nous sommes chez nous. Ca change tout. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

La « clinique des nuances »

clinique - logement - témoignages - accompagnement - prendre soin

Fabienne DIEBOLD, Jean MARSHALL et Laetitia LIQUET - Année de publication : 2019

Les bricoleurs de la précarité

clinique - précarité - soin - errance - institution - droit commun

Colette PITICI - Année de publication : 2006

Que transmettre du travail de rue ?

clinique - témoignages - SDF - rue - pratiques