Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°46-47 – Compétence en humanité précaire et passage de relais (Décembre 2012) // Une stratégie pour impulser le travail en réseau autour de la souffrance psychique

Une stratégie pour impulser le travail en réseau autour de la souffrance psychique

Bernard KIRSCHEN - Délégué territorial Seine-Saint-Denis, ARS Ile de France
Pilar ARCELLA-GIRAUX - Médecin référent santé mentale et addictions, Délégation territoriale Seine-Saint-Denis, ARS Ile de France.

Année de publication : 2012

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°46-47 – Compétence en humanité précaire et passage de relais (Décembre 2012)

En 2004, la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales, DDASS, de Seine-Saint-Denis lançait un « processus de concertation santé mentale et action sociale » auprès des acteurs sanitaires et sociaux du département. Cette initiative était motivée par des constats partagés autour d’une augmentation notable du nombre des personnes dans une grande souffrance psychique en lien avec l’accroissement des inégalités sociales (chômage, nouvelles formes de management, précarité au travail, problèmes de logement, pressions accrues à la performance et à la réussite scolaire et au travail…). L’impact de cette souffrance était identifié tant sur l’accompagnement social de ces publics, devenu plus difficile pour des travailleurs sociaux peu formés aux questions afférentes à la souffrance et aux troubles psychiques, que sur les files actives de la psychiatrie avec une augmentation des mêmes listes d’attente. Par ailleurs, concernant les personnes confrontées à des pathologies ou en souffrance psychique et en situation de grande précarité2, si certaines pouvaient bénéficier d’un soutien thérapeutique régulier, d’autres en revanche n’étaient pas suivies par les services de santé mentale. Les objectifs donnés à la démarche de concertation visaient à consolider le partenariat entre les établissements de psychiatrie et les structures d’action sociale en développant les réponses en réseau aux besoins des personnes en situation de fragilité psychosociale. La stratégie retenue a été la mise en œuvre d’un processus de concertation sur l’échelon du secteur de psychiatrie adulte. Pour soutenir ce processus a été organisé un « Groupe d’appui » intégrant deux représentants de la DDASS 93, quatre représentants des deux établissements de psychiatrie présents sur le département, deux représentants de la Direction de la prévention et de l’action sociale du Conseil Général, la responsable du Comité de liaison et de coordination des services sociaux Clicoss 933, un représentant de la Mission de prévention des conduites à risques du Conseil Gé n é r a l , u n re p ré s e n t a n t d’Interlogement 93 (en charge de la coordination de l’hébergement d’urgence), un représentant de la FNARS 93 et deux personnes qualifiées dans le département. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

L’entretien dans la rue

aller vers - rue - pratiques - évaluation - entretien - relation

J.P CARASCO - Année de publication : 2001

« Aller vers » les grands exclus : la création du Samu social

urgence - aller vers - exclusion - SAMU

Xavier EMMANUELLI - Année de publication : 2018

Edito

traumatisme - urgence - aller vers - temporalité - souffrance