Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°45 – La mondialisation pour une écologie du lien social (Octobre 2012) // Nécessité et difficultés de l’économie solidaire dans la mondialisation

Nécessité et difficultés de l’économie solidaire dans la mondialisation

Jean-Louis LAVILLE - Sociologue et économiste, Professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers (Paris)

Année de publication : 2012

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Sociologie

Rhizome n°45 – La mondialisation pour une écologie du lien social (Octobre 2012)

Il y a quelques années nous avions fait un numéro de la revue Ecologie et Politique où l’on désignait l’économie solidaire comme écologie du lien social et je me retrouve particulièrement dans les thématiques Mondialisation et santé mentale qui sont traitées en ce moment.

On a beaucoup abordé les effets psychosociaux négatifs de la mondialisation à juste titre puisqu’on connaît le cortège de souffrances qu’il y a aujourd’hui dans le monde entier ; on sait aussi, si on regarde l’expérience européenne, que la situation dans laquelle nous sommes qui est la situation d’une société de marché, produit des risques très graves. Si l’on se réfère aux années 30, on sait que cette société de marché à généré une régression autoritaire et certains de ces signes peuvent également réapparaître. Donc il y a une déstabilisation des sociétés, mais je voudrais malgré tout mettre l’accent sur le fait qu’il y a aussi des avancées, même modestes, même ténues, de démocratisation. Cela renvoie à une épistémologie, et là je me réfèrerai à Boaventura de Sousa Santos(1) par exemple qui met l’accent sur la nécessité de coupler une science sociale critique avec une science sociale des émergences, c’est-à-dire mettre en avant aussi ce qui est en train de se passer dans la société, et à Albert Hirschman qui met également l’accent sur l’articulation entre une perspective critique et une perspective d’ouverture du champ des possibles, ce qu’il appelle une perspective possibiliste.

Je vais vous parler d’un mouvement invisible, le mouvement de l’économie solidaire, qui pourtant prend une certaine consistance dans plusieurs continents avec des politiques publiques qui ont été adoptées à son égard dans certains pays d’Amérique du Sud, avec en 2010 la première rencontre africaine de l’économie solidaire et 17 pays représentés. Cette année, la constitution d’un réseau européen d’économie solidaire et la première rencontre asiatique l’an dernier de l’économie solidaire, montrent que ce phénomène invisible est pourtant présent dans des contextes très différents. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Psychanalyse et rétablissement. Entretien avec Roland Gori

expérience - rétablissement - psychanalyse

Roland GORI - Année de publication : 2017

Le rétablissement dans la schizophrénie : une transformation longtemps silenciée

expérience - rétablissement - soin - schizophrénie - reconnaissance

Marie KOENIG - Année de publication : 2017

« Non je ne suis pas guéri, mais oui je suis rétabli »

expérience - rétablissement - témoignages - addictions