Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°45 – La mondialisation pour une écologie du lien social (Octobre 2012) // Mondialisation et Santé Mentale : la Déclaration de Lyon du 22 octobre 2011, une présentation

Mondialisation et Santé Mentale : la Déclaration de Lyon du 22 octobre 2011, une présentation

Jean FURTOS - Psychiatre, ONSMP

Année de publication : 2012

Type de ressources : Rhizome

Rhizome n°45 – La mondialisation pour une écologie du lien social (Octobre 2012)

Pour la première fois au monde, à notre connaissance, un congrès international s’est penché sur le rapport entre mondialisation et santé mentale, postulant des effets psychosociaux péjoratifs sur le lien social. L’idée ne concernait pas seulement les personnes affectées de maladies mentales ou de handicaps, mais une vulnérabilité collective. Le congrès des cinq continents, avec des représentants de 45 pays, s’est effectivement emparé du sujet et a travaillé à Lyon-Villeurbanne du 19 au 22 Octobre 2011. Un consensus s’est dégagé pour reconnaître que la souffrance psychique d’origine sociale en rapport avec la mondialisation apparaissait comme un phénomène qui dépasse en effet le champ de la psychiatrie et du handicap. Une approche clinique et sociologique permet d’authentifier des processus d’aliénation préoccupants qui s’observent potentiellement dans toutes les tranches d’âge et toutes les strates des populations, pas seulement orientés sur les vulnérabilités individuelles. Ainsi, la tendance forte à la précarisation de la transmission intergénérationnelle observée chez les adolescents de Sao Paulo ou de Gennevilliers, chez les enfants des rues en Afrique, les Roms en Espagne, etc…., suggère qu’en période de mondialisation économique, il n’est guère étonnant d’observer une mondialisation de la clinique relativement décalée par rapport aux classifications nosographiques habituelles. De même, l’extension considérable de la souffrance au travail, et pas seulement le chômage, insiste sur le rapport entre la mondialisation, le nouveau management et l’individualisme atomisant qui en résulte. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Quelle place reste-t-il pour la clinique avec les demandeurs d’asile ?

clinique - psychotraumatisme

Claire MESTRE - Année de publication : 2009

La santé mentale des migrants, l’affaire de qui ?

clinique - exil - souffrance psychique - Belgique

Cihan GUNES - Année de publication : 2017

L’interprétariat en santé mentale auprès des populations en demande d’asile et des réfugiés.

clinique - accès aux soins - souffrance psychique - interprétariat - traduction