Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°43 – La mondialisation est un déterminant social de la santé mentale (Janvier 2012) // La maternité adolescente : au carrefour de la subjectivité et du social

La maternité adolescente : au carrefour de la subjectivité et du social

Ema PONCE DE LEON - Psychologue, Psychanalyste, Membre Titulaire de l’Association Psychanalytique d’Uruguay

Année de publication : 2012

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Santé publique, Psychologie

Rhizome n°43 – La mondialisation est un déterminant social de la santé mentale (Janvier 2012)

Tout au long de l´histoire, la plupart des femmes se sont initiées comme mères dans la tranche d´âge qui correspond avec ce qu´on appelle aujourd’hui l’adolescence. L’OMS définit l’« adolescence » comme la période située entre l´enfance et l´âge adulte, c’est à dire environ entre 10 et 20 ans. Ce n´est pas pour autant un phénomène nouveau. Les changements sociaux et économiques qui ont eu lieu au XXème siècle, parmi lesquels se trouve l’apparition du concept d’« Adolescence », nous apportent un nouveau regard sur la maternité dans cette étape de la vie.

La maternité et l´adolescence ont une dimension subjective singulière, et sont en même temps des constructions sociales. En effet, ce qui est spécifique à la maternité adolescente se rapportera aux déterminants socioculturels de chaque époque, ainsi qu´à ceux de chaque région et couche sociale particulière.

Comme psychanalystes, nous étudierons le carrefour entre la subjectivité et l´entourage socio-culturel dans lequel le sujet est plongé. Etant donné le poids des déterminants sociaux sur la « Maternité Adolescente » nous situerons notre tâche clinique dans le contexte social.

Comment se positionner en santé mentale face à la maternité adolescente ?

Saisir et déconstruire les déterminants idéologiques et culturels, les mythes présents dans l’imaginaire social, autant les nôtres que ceux des sujets que l’on prétend aider

La maternité est un phénomène complexe et non univoque qui a évolué dans ses pratiques et dans l´imaginaire social au cours de l´histoire et dans les différentes cultures. Ce que nous voulons signaler c´est que l´évolution historique, bien qu´elle produise progressivement des changements radicaux dans l´exercice du rôle maternel, n´efface pas ce qui la précède. Cependant, un patrimoine transhistorique[1] se constitue, un sédiment fait de mythes et d’expériences transmis de générations en générations au travers d´images, de discours et de représentations qui nourrissent l´inconscient. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

« Paroles, expériences et migrations »

exclusion - migration - asile - savoir expérientiel - psychotraumatisme - écoute - récit

Vincent TREMBLAY, Gwen LE GOFF et Natacha CARBONEL - Année de publication : 2018

Atmosphère en pyschiatrie

précarité - exclusion

Thierry TRÉMINE - Année de publication : 2000

Une mobilisation régionale pour prendre en compte et étudier les phénomènes de pauvreté et d’exclusion en milieu rural

exclusion - stigmatisation - ruralité