Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°45 – La mondialisation pour une écologie du lien social (Octobre 2012) // A propos de la psychiatrisation des problèmes sociaux : Le cas du suicide des paysans indiens dans l’État du Kerala (Inde)

A propos de la psychiatrisation des problèmes sociaux : Le cas du suicide des paysans indiens dans l’État du Kerala (Inde)

Krishan GIREESH - Ph.D Thiruvananthapuram, Kerala, Inde

Année de publication : 2012

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Santé publique, Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°45 – La mondialisation pour une écologie du lien social (Octobre 2012)

Il y a eu 187 000 suicides d’individus âgés de plus de 15 ans en Inde, en 2010. La plupart sont survenus dans les zones rurales : deux fois plus dans les zones rurales que dans les zones urbaines, majoritairement situées au sud de l’Inde. Plus de 42% du nombre total de suicides des personnes de plus de 15 ans et 40% des suicides chez les femmes ont eu lieu dans les quatre Etats du sud : Andhra Pradesh, Kernataka,Tamil Nadu et Kerala, alors qu’ils ne représentent que 15% de la population indienne de plus de 15 ans. Alors que les pouvoirs publics proposent une psychiatrisation de ces suicides, l’on comprend que leur dimension sociale est plus importante.

Plus de la moitié des suicides passe par l’inoculation de poisons issus des pesticides, la pendaison constituant la seconde modalité. Chez les femmes, l’immolation par le feu représente un suicide sur six. Les causes principales de ces suicides dans le sud de l’Inde seraient liées à des problèmes sociaux, à des difficultés financières, et à des problèmes de santé mentale. Dans ces régions, le suicide est vu par les psychiatres comme une méthode de résolution des problèmes associée à une trop grande accessibilité des pesticides dangereux (1). L’État du Kerala, au sud de l’Inde, est parmi les plus riches du pays au niveau économique et culturel : il joue un rôle de modèle en ce qui concerne le développement et le bien-être de sa population, on y constate une chute importante des taux de fécondité, une augmentation de l’espérance de vie à la naissance et une baisse importante des taux de mortalité néonatale et infantile. Dans le même temps, l’Etat modèle du Kerala se présente aussi comme la capitale suicidaire de l’Inde. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Séminaire souffrances psychiques et souffrances sociales

précarité - formation - pratiques - auto-exclusion - souffrance

Patrick MENCHI - Année de publication : 2012

Edito

précarité - masculin - féminin - genre

Marie GILLOOTS - Année de publication : 2003

« Docteur, j’ai mal à ma psychiatrie… »

précarité - souffrance psychique - secteur psychiatrique