Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°41 – Le prendre soin a-t-il encore une langue? (Avril 2011) // PowerPoint ou comment engourdir les esprits…

PowerPoint ou comment engourdir les esprits…

Franck FROMMER - Journaliste

Année de publication : 2011

Type de ressources : Rhizome

Rhizome n°41 – Le prendre soin a-t-il encore une langue? (Avril 2011)

« Dès que le langage est en jeu, le problème devient politique par définition, puisque c’est le langage qui fait de l’homme un animal politique[1].»

Comme le suggère la célèbre philosophe allemande Hannah Arendt, la question du langage relève toujours du politique. Le discours « contraint » par l’usage de PowerPoint peut ainsi devenir le vecteur idéal du déploiement d’une certaine idéologie.

Une présentation PowerPoint consiste, en général, en une liste de mots enrichie de puces et vaguement illustrée par des images projetées en mode « paysage » sur un écran.

Le logiciel impose un type de construction qui induit une forme discursive empruntant autant au discours publicitaire qu’à une rhétorique du commandement.

L’une de ces premières contraintes est le format de liste qui réduit de fait les facultés d’une pensée continue et rendent difficile l’émergence d’une argumentation fluide. Atomisant le discours en autant d’éléments disparates et dénués de tout lien discursif, la liste facilite bien au contraire une forme de mystification argumentative : la relation de cause à effet altérée et manipulatrice, voire la corrélation fictive.

Par sa capacité à comparer des listes d’items, PowerPoint permet en effet de relier et comparer à peu près n’importe quoi. La juxtaposition n’établit pas la relation de causalité. Celle-ci est induite, provoquée par la proximité textuelle et visuelle. Ainsi toute présentation PowerPoint se résume le plus souvent à des listes de puces, les fameux « bullet points ». Tout raisonnement devient menu ou sommaire, toute argumentation, table des matières… La pensée n’est plus portée par une logique d’échanges, mais par une mécanique de transaction. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Le coaching des managers dans une banque, le risque du double lien

management - accompagnement

Guillaume PRATE - Année de publication : 2012

Évolution du travail à l’Assurance maladie. Quand le recours à la nouvelle gestion publique redéfinit l’identité professionnelle des guichetiers

travail - management - identité - professionnalité

Céline GABARRO - Année de publication : 2018

Edito

pair-aidance - management - professionnalité - usager - crise