Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°40 – Incontournables savoirs profanes dans l’évaluation des métiers de l’aide et du soin (Novembre 2010) // L’expérience du savoir et le savoir de l’expérience

L’expérience du savoir et le savoir de l’expérience

Martine LACOSTE - Directrice Association Clémence Isaure, Toulouse, Vice Présidente ANITeA.

Année de publication : 2010

Type de ressources : Rhizome - Thématique : TRAVAIL SOCIAL

Rhizome n°40 – Incontournables savoirs profanes dans l’évaluation des métiers de l’aide et du soin (Novembre 2010)

Dès 1971, avant même qu’il ne crée Marmottan, Claude Olievenstein avait compris que le savoir théorique de la psychiatrie ne suffirait pas au soin en toxicomanie. La magie des effets de la drogue combinée à la singularité du parcours de chaque toxicomane, constituait un paramètre incontournable que n’avait pas considéré le DSM2. Cette intuition était confortée par le contexte répressif de la toxicomanie, tant en ce qui concerne les cultures supposées incitatives (le mouvement « hippie ») que, bien sûr, les usagers eux-mêmes, considérés comme des délinquants.

Pas facile alors, de pousser la porte d’un établissement pour venir y chercher des soins.

La préscience de Claude Olievenstein, qui choisit alors d’abandonner le paquebot de la psychiatrie pour considérer la toxicomanie, non plus comme un délit, ni même une maladie, mais comme « une rencontre entre une personne, un produit et un contexte culturel », venait bouleverser non plus seulement l’approche du sujet, mais aussi les pratiques des soignants.

Pour mettre en phase des malades qui n’en étaient pas complètement, et des soignants qui entraient sur un terrain qui dépassait le cadre strict de leur discipline, il manquait aux premiers la garantie d’être considérés pour ce qu’ils étaient – c’est-à-dire des individus à un moment donné d’un parcours de vie qui ne saurait être appréhendé ni avec le seul code pénal, ni avec une morale sélective – et aux seconds la part de l’expérience pouvant rendre préhensible ce phénomène (au sens de survenance) dans le champ de leur discipline. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Apprendre à raccrocher

pair-aidance - analyse de la pratique, supervision - pouvoir d'agir - lieu d'écoute

Lee Antoine  - Année de publication : 2021

La formation québécoise spécialisée en intervention par les pairs

pair-aidance - Canada - formation - professionnalité

Nathalie LAGUEUX - Année de publication : 2010

Reconnaissance des adultes relais dans les quartiers en politique de la ville

médiation - pair-aidance - politique de la ville - femme