Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°37 – De l’exil à la précarité contemporaine, difficile parentalité (Décembre 2009) // Soutien à la parentalité dans un contexte traumatique

Soutien à la parentalité dans un contexte traumatique

Séverine MASSON - Psychologue au Centre de santé de Forum réfugiés Lyon

Année de publication : 2009

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Psychologie, PUBLIC MIGRANT

Rhizome n°37 – De l’exil à la précarité contemporaine, difficile parentalité (Décembre 2009)

Madame F est originaire du Kosovo. Il y a quelques années de cela, elle a subi des persécutions par les Serbes. Un jour, une milice a fait irruption dans la maison familiale. Ils ont battu son mari. Puis, tout en le menaçant avec une arme sur la tempe, ils l’ont obligé à se tourner dos au mur. Les agresseurs ont alors violé à plusieurs reprises cette jeune femme en présence de son époux. Le couple avait leur petit garçon dans la maison qui se cachait lors des évènements. Suite à cette agression, la famille a essayé de revivre un quotidien normal. Or, la privation psychique était telle que le couple a finalement choisi de quitter leur pays dans une tentative de fuir la honte et de trouver une issue à la souffrance.

A l’arrivée en France, elle accoucha d’une petite fille. C’est dans le contexte d’une éprouvante procédure de demande d’asile, que madame F est orientée au centre de santé, en réaction à des plaintes symptomatiques d’un syndrome de type stress post-traumatique diagnostiqué par la suite : cauchemars mettant en scène l’agression subie, insomnies, nervosité, épuisement psychique, troubles narcissiques et relationnels… Une première période de suivi individuel fait alors émerger des difficultés relatives à sa relation maternelle avec ses enfants. La participation à l’atelier parents-enfants est ainsi proposée à raison d’une fois par mois.

Durant les premiers ateliers, la maman échange sur la nervosité la submergeant au contact de ses enfants, petits êtres parlant, jouant, criant ou pleurant. Elle décrit le sentiment d’être rapidement acculée par l’angoisse de ne pas trouver les réponses adéquates à leurs sollicitations. Confinée à l’épuisement psychique, elle dit souvent se résigner aux volontés de son fils aîné âgé de cinq ans, éprouvant un certain malaise de se voir dans l’incapacité à marquer son autorité pour tout acte de la vie quotidienne. Récemment, elle a décliné la rencontre prévue avec la maîtresse pour un bilan scolaire car elle se sentait inapte à tenir son rôle parental dans cette situation. Réduite à une part inconnue de la vie de son fils, elle exprime la sensation d’une inquiétante étrangeté vis-à-vis de ce dernier, d’autant plus qu’elle a de son côté très vite arrêté l’école dans son pays. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Périnatalité et migration : accompagnement dans les soirs.

migration - parentalité - maternité - dépression

Lydie HUSSON - Année de publication : 2016

La pédopsychiatrie aujourd’hui et demain

adolescence - parentalité - enfance - attachement - pédopsychiatrie

Pierre DELION - Année de publication : 2002

Etre parents aujourd’hui et en situation de grande précarité

précarité - prévention - parentalité - famille